Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Faudra-t-il revenir au support papier ?

Des dizaines de millions de références concernant des usagers de Twitter ont été dérobées par des hackers et mis en vente sur le « dark web » où elle peuvent intéresser des activités malveillantes.
Comité de rédaction 10/06/2016

C'est ce qui vient d'être annoncé sur le site Leakedsource 1) qui s'est donné (?) la mission (?) de débusquer les hackers. Twitter a immédiatement prévenu que ces fuites ne pouvaient provenir de ses serveurs, qui seraient complètement (?) protégés.

Selon une étude de Twitter, les données auraient été dérobées par des logiciels malveillants analysant les données fournies par des programmes de recherche (web browsing programs). Leakedsource se décrit comme étant lui-même un programme de recherche capable d'analyser à ce jour 1,8 milliard de données piratées. Nous devons avouer que nous ne connaissions pas son existence.

Il est tentant de rapprocher le vol des données subies par les usagers de Twitter des dégâts provoqués par un programme malveillant qui vient d'être signalé 2). Celui ci s'introduit sur les ordinateurs et rend indisponibles (au prétexte de cryptage) toutes leurs informations personnelles. Une rançon est demandée. Particuliers et entreprises sont touchées.

Les deux attaques sont différentes. On imagine cependant les conséquences désastreuses pouvant en résulter dans des sociétés comme les nôtres où tout échange ou archivage papier est désormais en voie d'abandon.

Notes

1) Voir https://www.leakedsource.com/blog/twitter
2) http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/15460014


10/06/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire