Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Pourquoi la reconnaissance par l'Allemagne du génocide arménien

La reconnaissance par l'Allemagne du génocide arménien à la quasi-unanimité des députés allemands le 2 juin a provoqué la colère de la Turquie. Elle a rappelé son ambassadeur à Berlin et a menacé d'une riposte. « Cette résolution va sérieusement affecter les liens turco-allemands », a averti après le vote le président turc Recep Tayyib Erdogan
On peut se demander pourquoi le Parlement prend le risque de déconsidérer en partie la Chancelière Merkel qui avait multiplié ces derniers mois les concessions (payées par l'Union Européenne) pour obtenir d'Erdogan des mesures d'ailleurs non appliquées destinées à contenir les flux migratoires vers l'Europe. La décision soulève également une vive opposition, assortie de menaces voilées, provenant de l'importante communauté turque installée depuis des années pour fournir la main d'oeuvre à bon marché exigée par l'industrie allemande.

Ce ne sont certainement pas de bons sentiments, tels que décrits par les médias européens, qui veulent que Berlin, en reconnaissance du génocide arménien, cherche à faire pardonner le rôle de l'Allemagne nazie dans le génocide des Juifs. Les bons sentiments ne servent que très indirectement le sens des affaires auquel les Allemands se montrent particulièrement sensibles.

En ce conciliant l'Arménie, l'Allemagne vise aussi à se concilier la Géorgie et l'Azerbaïdjan, tous trois contrôlant de nombreuses régions riches en pétrole et en gaz dans le bassin de la Mer Caspienne et la Mer Noire. Ces pays peuvent aussi favoriser dans le corridor qu'ils forment la construction de gazoducs et pipelines vers l'Europe, dont l'Allemagne sera la première bénéficiaire.


05/06/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 3
Le cynique jeu politicien du Abgeordnetenhaus
09/06/2016 08:19:51 | Par : Merlinki
Quelle hypocrisie du Bundestag qui joue sur l'actualité et non sur la vérité historique en fermant les yeux sur la responsabilité allemande dans l'organisation de ce génocide bouleversant d'inhumanité. La shoah n'a pu se produire que par le précédent arménien de 1915 et religieux visant les chrétiens en 1922 dans l'Incendie de Smyrne - rebaptisée Izmir -. Les véritables coupables de ce génocide arménien sont justement ces Kurdes que l'opinion publique chouchoute actuellement. Les Turcs et Allemands sont responsables parce qu'ils connaissaient la situation et savaient ce qui se produirait lorsque la déportation des Arméniens empiéterait le territoire kurde. Les Kurdes communistes et musulmans n'ont pas voulu secourir ces arméniens qui avaient déjà parcouru des centaines de kilomètres à pieds sans nourriture ni eau. Les Kurdes ont donc laissé mourir (voire précipiter leur mort) ces chrétiens par idéologie (communiste) ou religion (islam). Cette vérité-là ne sera jamais dévoilée par les media parce que l'émotion créée autour de l'agression turque sur les Kurdes profite à la géostratégie occidentale qui les utilise pour balancer l'influence régionale en sa faveur au détriment de celle de la Russie qui désire retrouver un rôle de taille incontournable dans la région. Qu'on ne se méprenne pas sur ma position, j'assure n'être attiré en rien par les Turcs, pour moi, ils peuvent retourner dans les steppes asiatiques à l'Est de l'Altaï et libérer l'Anatolie pour la concéder derechef aux Grecs. Cette région est eurasiatique et non pas essentiellement asiatique, dans sa composante ethnique originelle; elle serait même en partie sumérienne qui aura généré la civilisation sémite des Hatti que les indo-européens Hittites ont catapulté au musée de l'Histoire par pure prédation impériale et coloniale.

Je ne pense pas mais je suis, c'est moins fatiguant
13/06/2016 18:21:53 | Par : Merlinki
Votre grille d'interprétation du monde, donc votre filtre modérateur, laisse songeur. A observer toutes les réactions affichées en page accueil, votre pseudo prédomine. L'échange n'étant pas le but recherché, semble-t-il; comment faites-vous dès lors pour déceler l'Auguste ou Monsieur Loyal dans ce cirque informationnel du web? Sur un autre blog (distractif et drolatique) réputé destiné aux penseurs et à la crème du web, vous dénonciez le manque de temps pour filtrer et écrire des articles en même temps, cela se comprend aisément mais déclarer : "Actuellement, pas de réaction sur cet article" est mensonger et révélateur d'un malaise qui doit vous placer en porte-à-faux avec l'émotion populaire de la masse inculte. Cependant, votre blog autant que le précité et bien d'autres, s'adresse à cette masse. Votre situation paraît un tantinet schizophrénique. Ne pensez pas que j'en éprouve de l'amertume parce que, depuis fort longtemps, mon approche reste ludique et pour ma détente, occasionnellement, je me distraie par l'internet; mais celui-ci termine la liste de mes centres d'intérêts. Le livre et tout ce que l'on en extrait est plus vivant que ce spectacle de l'araignée qui nous observe et comptabilise nos entrées et sorties.

Réactions
14/06/2016 08:59:11 | Par : JP.Baquiast
A Merlinki; Si notre éditeur annonce Pas de réaction, c'est qu'il n'y en a pas. Je ne mentionne évidement pas les innombrables réactions publicitaires dont nous sommes inondées, comme tout site sur internet
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire