Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Coalition contre Trump de l'ensemble du système de pouvoir américain

Les Etats-Unis conservent une importance majeure sur la scène internationale, du fait de la démission de l'Europe et malgré la montée en puissance de la Russie et de la Chine. C'est pourquoi, qu'on le veuille ou non, il faut essayer de comprendre les modalités de la mobilisation générale du système de pouvoir américain en train de se réaliser contre Donald Trump.
Ceci d'abord du fait qu'il sera sauf coup de théâtre candidat du parti républicain, mais aussi dans le cas où il serait finalement élu Président des Etats-Unis.

Manifestement une panique a saisi l'establishment, confronté à la crédibilité croissante de ces deux évènements successifs. Les anciennes frontières entre intérêts multiples tendent actuellement à disparaître. C'est d'abord dans le camp républicain que ce phénomène se manifeste. Hillary Clinton qui l'emportera très certainement contre Bernie Sanders n'est par contre pas assurée de sa victoire contre Donald Trump en phase finale. Elle et ses conseillers se résolvent donc désormais à faire appel à l'état-major républicain, très généralement réfractaire à la candidature de Trump.

Le 4 mai, 41 représentants et hommes politiques républicains se sont dits opposés à la candidature de Trump. La liste comprend d'anciens soutiens aux candidatures de Mitt Romney et de John McCain, ainsi que des membres hérités de l'administration de George W. Bush. Ils s'opposent à Trump du fait de ses déclarations concernant le caractère négatif de la guerre en Irak et la nécessité de réduire la présence au Moyen-Orient. Ils annoncent préférer Clinton à Trump du fait de sa longue expérience dans la gestion (promotion) des conflits internationaux.

Un certain Peter Wehner, ancien conseiller de Reagan et Bush, a ainsi publiquement reproché à Trump son manque d'expérience militaire, y compris en cas de réaction à un conflit nucléaire. Bien évidemment les remarques « complaisantes » de Trump à l'égard de Vladimir Poutine ont aggravé son cas. Le speaker républicain de la chambre des Représentants Paul Ryan a par ailleurs déclaré que Trump n'aurait pas sa confiance tant qu'il ne déclarerait pas publiquement son allégeance au rôle réduit de l'exécutif dans le domaine social, c'est-à-dire à un désengagement accru de l'Etat face aux intérêts financiers.

Tout ceci fait le jeu de Hillary Clinton qui plus que jamais peut se présenter comme la meilleures représentante des intérêts de l'Etat profond, tant au plan militaire que dans le domaine intérieur. Dans son camp, c'est-à-dire dans le parti démocrate, la perspective d'une victoire de Trump a par ailleurs conduit Bernie Sanders a réaffirmer qu'en aucun cas il n'appellerait ses électeurs à voter pour ce dernier. Il a toujours affirmé que, malgré ses prétentions à incarner une sorte de socialisme démocratique, au dernier moment il recommanderait de voter Clinton.

Dans un article précédent, nous avions indiqué que cette position l'avait fait considérer comme un traître par les éléments les plus activistes de son électorat. Mais ceux-ci iront-ils lors des élections à la présidence jusqu'à recommander un vote Trump, s'appuyant sur les similitudes existant entre eux et la « gauche » anti-système de l'électorat de Trump. Rien n'est moins certain.

L'establishment américain aurait peut-être cependant tort de se réjouir d'une victoire d'Hillary Clinton. Celle-ci, confrontée à la nécessité une fois élue de tenir ses promesses vis-à-vis notamment des éléments les plus bellicistes du système de pouvoir américain, pourrait prendre des positions si dangereuses qu'elle rassemblerait contre l'Amérique ses divers opposants dans le monde – y compris en Chine et même en Europe. Alors rétrospectivement ses soutiens les plus réalistes pourraient -ils regretter de n'avoir pas favorisé l'élection de Trump.
06/05/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire