Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Mistrals franco-russes. Attendre la suite

Dans des articles précédents, nous avions vivement regretté que la France refuse de livrer à la Russie les deux porte-hélicoptères Mistral précédemment commandés et payés aux Chantiers Navals de Saint Nazaire. Nous avions cependant évoqué une hypothèse recueillie de source sure, c'est-à-dire dans des bistros du port, selon laquelle le refus n'était qu'apparent.

La France vendrait, malheureusement à perte, les deux Mistrals à l'Egypte et celle-ci les affecterait à des opérations militaires jointes avec les Russes intéressant aussi notre pays, notamment dans la lutte contre le terrorisme dans le Sinaï et les Proche et Moyen Orient.

A terme il ne serait pas exclu que la Direction des constructions navales puisse reprendre des coopérations avec la Russie. Les Mistrals, hors équipement, ne sont prétend-t-on que de la ferraille. Mais il s'agit d'une ferraille qui pourrait être précieuse aux chantiers navals russes.

Aujourd'hui RT.com ironise sur le fait que l'Egypte pourrait commander des équipements à la Russie pour armer ces deux Mistrals. RT se moque de la France qui n'avait en fait vendu que des boites de conserves à l'Egypte, et encore à perte. https://www.rt.com/business/340377-egypt-equipment-mistrals-russia/.

Pour nous les choses ne sont pas si simples. Dans la construction navale, civile et militaire, les stratégies des acteurs sont à long terme. Un lecteur du site russe note ce jour avec pertinence Perhaps that was the (secret) deal to save France's face and still keep the ships in Russian (proxy) hands and satisfy the (gullible) Americans. Will they quietly be "leased" back to Russia when everyone cools down?

On peut penser aussi que la Russie sera à terme intéressée par les références hors pair de la France dans le domaine de la croisière et plus généralement de la construction des grands navires de passagers.

Comme quoi nos experts des bistros de Saint Nazaire étaient peut-être de bon conseil.


21/04/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire