Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

REALISME DIPL0MATIQUE ET GUERRE ECONOMIQUE

Résumé de l'intervention que prépare Jean Claude Empereur pour le colloque « Kissinger » animé par Charles Zorgbibe et consacré au nouveau réalisme diplomatique. Ce colloque se déroulera dans le cadre de la Fondation Singer Polignac les 11 et 12 mai prochains. Ce thème pourra être développé ici ultérieurement. Europe Solidaire

 La vision irénique d'une  mondialisation commandée par l'économie, unifiée  et pacifiée par les  seules forces du marché a cédé la place  à celle plus agressive d'une compétition multipolaire exacerbée dans tous les domaines : économiques, technologiques, culturels et militaires Depuis quelques années, sous l'impulsion des principaux acteurs mondiaux apparaissent, de « Grands récits géopolitiques » : Projet pour un Nouveau Siècle Américain et Grand marché Transatlantique, Union Eurasiatique, Route et Ceinture Maritime de la Soie, BRICS etc.

Ces « Grands récits » donnent à la guerre économique, cette guerre du temps de paix, toute sa dimension géopolitique.

Plus que le concept de « fin de l'histoire » imprudemment forgé par Francis Fukuyama à la suite de la disparition de l'Union Soviétique, c'est le retour du concept géologique de  « tectonique des plaques » continentales et sa vision d'entrechoquements et de chevauchements telluriques qu'évoque la nouvelle géopolitique mondiale.

Ces « Grands récits » mobilisateurs américains, chinois, russes indiens, sont le résultat d'une volonté de projection dans les grands espaces et le temps long, et d'une maîtrise accélérée de l'ensemble du spectre des technologies d'avant-garde. Ces espaces géoéconomiques aux stratégies planétaires, innervés et structurés par des réseaux numériques, logistiques et financiers sans cesse plus intégrés et ramifiés, défendus par des moyens militaires toujours plus puissants, aux doctrines d'emploi pour le moins ambiguës, façonnent un nouveau monde hyper-westphalien que la nouvelle génération de diplomates va devoir appréhender sans délai si elle veut éviter que cette tectonique géopolitique se transforme en débâcle planétaire.

Cette nouvelle vision du monde ne semble pas préoccuper les Européens dont l'aveuglement géopolitique, l'angélisme mondialisateur et le réductionnisme gestionnaire les a condamnés, depuis longtemps, à oublier qu'ils sont eux-mêmes issus d'un « Grand récit ».

16/04/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire