Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Chypre, Israël et la Grèce main dans la main.

Les médias et les milieux politiques européens n'ont guère prêté d'attention à la Déclaration Trilatérale résultant d'un Sommet associant à Nicosie le 28 janvier les trois Etats régionaux jouant déjà un rôle très important dans les stratégies géopolitiques en Méditerranée orientale: Chypre, Israël et la Grèce.
 Les 3 signataires impliqués, le président Nikos Anastasiades et les Premiers ministres Benjamin Netanyahu Alexis Tspiras, ont décidé de promouvoir une coopération trilatérale en vue du développement économique, de la paix et de la stabilité dans une région devenue essentielle à la sécurité du monde. Elle l'est de plus en plus à la suite des conflits au Moyen-Orient comme des affrontements de plus en plus marqués entre les Etats-Unis, pour qui la Méditerranée doit être une chasse gardée et la Russie qui entend y reprendre pied.

Cette coopération, en dehors des avantages qu'y trouvera Chypre, toujours en butte à une véritable occupation turque sur la moitié de son territoire, permettra à la Grèce, que l'Union européenne avait voulu éliminer comme membre important, et à Israël, trop longtemps considéré comme au service des guerres menées dans le monde par les intérêts américains, de réaffirmer leurs intérêts propres. Certes la disproportion de poids est considérable entre les trois signataires, mais ils entendent néanmoins montrer qu'ils seront désormais attachés à des enjeux régionaux les concernant directement.

Parmi ceux-ci l'on trouve la mise en place d'une exploitation en commun des vastes réserves de gaz récemment découvertes dans les eaux territoriales d'Israël et de Chypre. Elle devrait reposer sur le projet de pipeline dit EastMed d'Israël à Chypre via la Grèce. Elle pourrait viser aussi les marchés européens et être complété par un réseau électrique unifié.

Les Américains n'ont pas tardé à réagir. A peine signé le traité, le vice président Joe Biden a appelé Benjamin Netanyahu et Nikos Anastasiades pour leur signifier qu'il s'inquiétait beaucoup des conséquences de ces décisions sur les relations avec la Turquie au sein de l'Otan et de la « pseudo » Alliance anti-Daesh. D'un autre côté cependant, l'opérateur Noble Energy, responsable principal des futurs investissements, associe d'importants intérêts pétroliers et gaziers américains à des partenaires israéliens. Joe Biden est obligé d'en tenir compte.

La Russie

Tout aussi essentiel à terme sera un inévitable rapprochement entre les trois signataires et la Russie. Celle-ci ne voit que des avantages, malgré la concurrence immédiate à l'égard de Gasprom, au fait que le EastMed Pipeline pourra servir aussi à connecter au marché européen la Syrie de Bashar al Assad et les régions kurdes productrices de pétrole, que Moscou considère dorénavant comme des alliés essentiels.

Inutile d'ajouter que dans ces projets de coopération, Israël affirmera son statut d'acteur indépendant non soumis à des politiques américaines incohérentes. Ceci notamment dans une partie du monde décisive pour les relations futures entre l'Europe et des Etats chiites, tels que l'Iran, avec lesquels tant l'Europe que la Russie entendent développer de futures coopérations.

Il n'est pas étonnant dans ces conditions que Erdogan prépare ou laisse dire qu'il prépare des interventions militaires au sol en Syrie. Il compte sur des réactions, elles-mêmes militaires, de la Russie et peut-être d'Israël. A ce moment, Obama et les membres de l'Otan les plus agressifs pourraient en conclure que des interventions militaires terrestres de l'Otan, en appui de la Turquie, s'imposeraient. Ce serait une marche plus que probable vers une 3e guerre mondiale.

Quand à l'Union européenne, plus que jamais vassale des intérêts américains, on ne l'entend guère se féliciter de la Déclaration Trilatérale, qui devra donner un rôle accru à la Grèce, membre petit mais essentiel de l'Europe.

Voir Cyprus - Israel - Greece Trilateral Summit Declaration
http://www.pmo.gov.il/English/MediaCenter/Events/Pages/eventTriple280116.aspx







05/02/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire