Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Turquie. Que fait encore la France dans l'Union européenne?

Lors de la réunion intergouvernementale du 29 novembre entre l'Union européenne et la Turquie, outre un accord sur les migrants où l'UE promet 3 milliards sans aucunes garanties sérieuses en retour, elle a accepté de mettre en place un « dialogue de haut niveau » avec la Turquie, avec deux sommets annuels et des réunions régulières sur la politique étrangère et de sécurité et sur des questions thématiques telles que l'énergie. Ceci devrait permettre une rapide entrée de la Turquie dans l'Union
Par ailleurs, l'Union a annoncé la possibilité pour les Turcs de voyager dans l'espace Schengen sans visa à partir d'octobre 2016, à condition qu'entre temps Ankara remplisse les conditions nécessaires et commence à mettre pleinement en œuvre l'accord de réadmission UE-Turquie, à compter de juin l'année prochaine. 

Le 14 décembre, l'Union et la Turquie ouvriront le chapitre 17 des négociations d'adhésion du pays (économie et politique monétaire). La Commission est également chargée de préparer des propositions pour l'ouverture de nouveaux chapitres. Il devrait s'agir des chapitres 23 (Justice et Droits fondamentaux), 24 (Justice, Liberté  et Sécurité), 30 (Relations extérieures), 15 (Énergie), et 26 (Éducation et Culture).

Tout ceci est la marque d'un mépris total des institutions de l'Union (Commission et Conseil européen) au regard des gouvernements nationaux et de leurs opinions. Si les uns et les autres étaient consultés, il est certain qu'aujourd'hui, avec la montée du terrorisme islamiste largement financé par le gouvernement « islamiste modéré » de Erdogan, non seulement aucune négociation ne devrait être décidée, non plus que l'attribution aux Turcs de visas de libre circulation dans l'espace Schengen . Veut-on compliquer indéfiniment le travail de la police et de la douane en laissant entrer des dizaines de millions de Turcs, abritant des terroristes dotés ou non de faux papiers.

Par ailleurs en ce qui concerne plus précisément les chapitres 23 (Justice et Droits fondamentaux), 24 (Justice, Liberté et Sécurité), 30 (Relations extérieures), la Turquie a-t-elle acquis des brevets de respect du droit communautaire, en abattant un avion étranger qui n'avait même pas survolé son espace aérien?

François Hollande qui jeudi 26 annonçait à Vladimir Poutine l'entière coopération de la France dans la lutte contre le terrorisme, va-t-il accepter cela. Que l'on ne présente pas d'arguties juridiques pour dire qu'une protestation ne serait pas de la compétence d'un Etat national. L'état de guerre contre le terrorisme qu'il proclame lui impose de refuser d'avance de telles mesures, sauf à rétablir un contrôle aux frontières françaises.

On doit par ailleurs se demander quelle est la force géopolitique profonde qui impose aux Etats européens de telles démissions. Inutile de chercher. Il s'agit de la « Voix de l'Amérique ». Que celle ci trouve des telles répercussions en Pologne ou dans les Etats baltes ne surprendra qu'à peine, mais que la France s'y soumette serait une capitulation comparable à celle de Vichy devant Hitler.

Hollande et le parti socialiste pourront toujours regretter lors des prochaines élections la montée du Front National, ils auront tout fait pour que ceci se produise. On ne voit plus d'ailleurs en quoi aujourd'hui celle-ci serait une catastrophe. L'on trouve dans les propositions de Marine Le Pen l'essentiel au plan géopolitique de ce que beaucoup défendent aujourd'hui, y compris sur ce site.



30/11/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Contre accession de la Turquie a l Union Europeenne
02/12/2015 12:02:44 | Par : Dr Anton Smitsendonk,
Cher Monsieur Baquiast
Veuillez agreer mes remerciements sinceres pour votre message qui semble confirmer que l'Union se prepare a une nouvelle ignominie.
Il y a quinze ans avec dirigeants et membres de "la Voix des Francais" j'ai participe a une manifestation dans les rues de Paris contre l'accession de la Turquie a l'Union Europeenne.
Dans ce temps encore on pouvait avoir en Europe quelque illusion sur le vrai caractere du regime Erdogan et aussi sur la gestion de l'Union Europeenne. Sur les deux themes les illusions on bien disparu, et d'accession on devrait meme plus parler

J'avais compris que la contribution en argent (euro 3 milliards?) servirait comme aide a la Turquie pour les mesures qu'elle devra en tout cas prendre mais qui en effet dans la situation appauvrie seraient plus lourds a supporter.
Je comprends un tel geste. Et je serais meme dispose a reconnaitre le bien fonde d'autres gestes utiles pour aider la Turquie a accomplir sa tache de maitriser la migration massive que Madame Merkel avec ses remarques insensees a favorisee .
Je trouve pourtant inadmissible et honteuse d'accompagner les contributions en argent et en action concrete, avec des concessions serviles pour encore maintenir en vie une perspective d'accession de la Turquie.
Aujourd'hui une decision de recommencer les negotiations heurterait profondement la conscience de mes compatriotes neerlandais comme aussi celle de nos amis Francais, Allemands Italiens et tant d'autres.
Donnons sans trop parler des obseques convenables a toute idee d'une accession de la Turquie a l'Europe. Je serais meme tente d'ajouter a cela si cette decision ne sera pas prise, preparons aussi des obseques pour l'Union Europenne dans sa presente forme servile, incapable et inutile.

Je serai tres interesse a vos prochains messages a ce sujet
Bien a vous.

Anton Smitsendonk
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire