Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Les missiles russes Crabbes.

La petite flottille russe de la Caspienne est équipée de missiles longue portée (1500 km) dit 3M.14 Combat Crabbe dits aussi Calibre. Ces matériels récents aux performances remarquables, apparemment supérieures à celles du Tomahawk américain, ne semblent pas pratiquement pouvoir être interceptés par les plate-formes anti-missiles en cours d'installation par les Etats-Unis en Europe de l'Est (BMDE)ou ailleurs sauf à considérablement renforcer celles-ci.

 Les Crabbes peuvent être lancés à partir de petits bâtiments de surface, analogues à ceux de la flottille de la Caspienne ( voir image représentant le Dagesthan à l'exercice) - ou plus petits encore le cas échéant. Ils peuvent également être lancés à partir de sous-marins diésels et des bombardiers à long rayon d'action dont dispose l'aviation russe. Ces derniers ne seraient même pas obligés pour ce faire de sortir de l'espace aérien russe.

Il ne s'agit pas de missiles capables d'emporter des charges nucléaires, autant que l'on puisse juger. Mais ils sont d'une très grande précision, étant partiellement guidés en vol. Leur portée à partir des plate-formes de lancement indiquées ci-dessus leur permettrait d'atteindre l'Europe, les côtes atlantiques des Etats-Unis et même leurs côtes pacifiques, si des sous-marins russes réussissaient à forcer incognito les barrages américains.

En aucun cas, ces missiles, sauf à être utilisés en très grand nombre, ne pourraient neutraliser l'ensemble des bases américaines encerclant la Russie. Mais ils pourraient leur porter des coups très durs, surtout s'ils étaient envoyés par surprise et simultanément, comme ce fut le cas récemment en Syrie.

L'amiral Gortney

Le Commandant américain du North American Aerospace Defense Command (NORAD), l'amiral William Gortney, vient de le reconnaître lors d'un exposé devant l'Atlantic Council. Il voit dans cet ensemble de systèmes d'armes des menaces stratégiques pour la défense du territoire américain lui-même (homeland). Cette affirmation peut surprendre dans la bouche du représentant d'un pays disposant de forces armées au moins 15 fois supérieurs à celles de la Russie. Peut-être est-elle destinée à faire augmenter rapidement les dépenses d'armement, malgré l'austérité budgétaire actuelle.

Il reste que l'utilisation récente des Crabbes par la marine russe montre tout l'intérêt de cette arme- ou plus exactement du système d'armes dont elle est la partie visible. Elle n'est évidemment pas conçue pour menacer l'US Homeland, non plus d'ailleurs que les pays européens. Par contre son emploi déterminé, étudié longtemps à l'avance et exécuté très rapidement, peut apporter à la Russie des moyens de défense imparables face à toutes les agressions locales pouvant s'exercer contre elle à ses frontières. Elle peut aussi apporter un appui très important à des alliés de la Russie en difficulté.

Pour le moment, Obama a du reconnaître la supériorité stratégique que s'était ainsi donnée Vladimir Poutine au Moyen Orient. Il n'a guère de marges de manœuvres, non plus que les autres membres de l'Otan. Rappelons par ailleurs, comme nous l'avons indiqué dans des articles précédents, que les forces terrestres russes sont en train de se doter d'armements robotisés sophistiqués capables de tenir tête aux dispositifs de l'Otan que depuis quelques mois l'Amérique fait manœuvrer sur les frontières de la Russie.

10/10/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire