Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Une prospective pour l'Europe. Immigrations massives, islamisme de combat, américanisation obligée.

Rappelons qu'une prospective n'énonce pas ce que son auteur pense être une certitude, mais seulement des évènements ayant de fortes probabilités de se produire. Proposer une prospective négative peut entraîner la prise de décisions destinées à la combattre. Mais elle peut aussi encourager la résignation des personnes menacées.
Pourquoi présenter la survenue d'immigrations massives et d'un islamisme de combat comme intéressant la seule Europe, et non pas la Chine, l'Inde ou les deux Amériques? Parce que les pays cités sont de par des cultures anciennes, plus réfractaires que l'Europe à ce type d'invasion. De plus les océans à traverser pour atteindre les Amériques offrent encore une barrière très efficace.

Peut-on par ailleurs considérer que parler d'immigrations massives, d'un islamisme de combat et d'une américanisation obligée relève de vues caricaturales destinées à provoquer la peur en Europe ?  Cette peur dit-on pourrait susciter des réactions protectionnistes aux frontières, sécuritaires à l'intérieur, profitant essentiellement aux mouvements politiques autoritaires, nationalistes, imprégnés de haine de l'autre? Beaucoup de personnes bien intentionnées le pensent encore en Europe. Avec une grande sincérité, elles recommandent une ouverture plus grande à l'immigration, d'une part, que le même accueil soit fait à l'islamisme  qu'aux religions traditionnelles, d'autre part et qu'enfin l'Europe renonce à se défendre contre une américanisation nécessairement bénéfique.

Nous pensons pour notre part que ces personnes bien intentionnées ne prennent pas le recul suffisant pour considérer avec un regard un tant soit peu scientifique les phénomènes climatiques, économiques et anthropologiques qui sont et seront à la source de l'immigration, de l'islamisation de combat et de l'américanisation dont l'Europe sera la victime. On objectera qu'il est classique de présenter comme scientifiques des points de vue relevant de prises de positions partisanes. Mais il est également classique de présenter comme non scientifiques les points de vue en opposition aux intérêts que l'on défend. Ainsi en est il encore de l'hypothèse selon laquelle le réchauffement climatique, à supposer qu'il se produise, ne serait pas d'origine humaine. Une très grande majorité de chercheurs affirment aujourd'hui, preuves à l'appui, qu'il n'en est rien.

Revenons donc sur l'immigration massive, l'islamisation de combat et l'américanisation. Nous pensons pour notre part qu'il s'agit de mouvements de fond correspondant à différents types d'évolution affectant depuis leurs origines les sociétés humaines. Le dire n'est pas recommander la résignation, mais au contraire encourager les mesures de grande ampleur nécessaires à la conservation des civilisations européennes, celles qui nous ont faite et que nous considérons comme vitale de préserver.

L'immigration

Concernant l'immigration massive à laquelle l'Europe commence à être confrontée, il s'agira, comme les démographes l'ont rappelé récemment, d'un phénomène incontournable correspondant au fait que d'ici à la fin du siècle la population africaine dépassera les 2, peut-être les 4 milliards d'habitants. Ceci en conséquence de facteurs démographiques non modifiables à court terme, notamment le taux de reproduction. Par ailleurs, tout laisse prévoir que le réchauffement climatique attendu dans les prochaines décennies aura un effet destructeur sur les ressources naturelles dont le continent africain est encore pourvu. Les mesures titanesques qui pourraient permettre de lutter sur place contre les conséquences de ce réchauffement ne seront pas prises faute de financement. Les populations africaines victimes de ces évolutions climatiques se réfugieront irrépressiblement dans le seul continent à leur portée, l'Europe.

Ajoutons, comme cela commence à être observé, qu'un certain pourcentage de ces migrants sera constitué d'islamistes convaincus de la nécessité de tuer les mécréants, autrement dit ceux qui refusent de se plier aux croyances et prescriptions de l'islam. Même s'ils ne sont que très minoritaires, avec les moyens modernes dont disposent aujourd'hui le terrorisme, ils détruiront très vite les Etats européens, comme Boko Aram est en train de le faire du Nigéria.

L'islamisme de combat

Ceci nous conduit à évoquer le second phénomène anthropologique profond dont les civilisations européennes avaient réussi à se débarrasser en 600 ans de luttes sanglantes, le fait qu'une religion, quelle qu'elle soit, pousse ses croyants à combattre à mort ceux qui relèvent d'autres religions ou se disent incroyants, sauf s'ils acceptent de se convertir. Même si les quelques 2 milliards de musulmans de par le monde ne prennent pas les armes pour répandre l'islam, il est indéniable qu'à partir du Moyen Orient aujourd'hui, des intérêts politico-économiques bien précis ont décidé d'étendre la guerre sainte en Afrique et en Europe, faute de pouvoir le faire en Chine et en Inde. Ils s'appuient pour ce faire sur des djihadistes repliés sur des croyances primitives, afin de  détruire de l'intérieur les pays non musulmans.

L'américanisation obligée

L'expansion en Europe d'un islamisme de combat hérité des premiers siècles ayant suivi l'hégire est encouragée, non seulement par les monarchies pétrolières ou des Etats musulmans plus modernes mais néanmoins peu favorables à l'Europe comme le Pakistan. Elle l'est par les Etats-Unis. Beaucoup d'intérêts économiques et politiques américains espèrent que, confrontés aux offensives intérieures d'un islamisme de combat, ils pourront par l'utilisation subversive des populations immigrées briser l'esprit national des pays européens et rendre impuissants leurs appareils étatiques. Ainsi pourront-ils mieux intégrer les sociétés européennes dans la future zone de libre-échange euro-américaine qu'ils sont en train de convaincre l'Union européenne de ratifier.

En France, un diplomate américain « d'avenir », Charles Rivkin, a fait sur ce thème une des priorités de son mandat en développant les relations entre l'ambassade et les jeunes leaders français, incluant les jeunes issus des banlieue. Il a mis en place plusieurs séminaires destinés à ceux-ci, marqués par l'intervention de représentants du gouvernement américain, d'acteurs ou de musiciens. Le 16 juillet 2013, François Hollande lui a remis les insignes de commandeur de la Légion d'honneur. Il est le premier ambassadeur américain à avoir reçu cette distinction d'un président français en exercice au cours des 45 dernières années.

.Notes

1) Notre ami, Michel C, plus que jamais socialiste de coeur, nous écrit:

Aujourd'hui les conglomérats apatrides et les maffias se sont alliés pour maximiser leurs profits.

Pour cela une nécessité est apparue : supprimer les États Nations pour les réduire en colonies et soumettre les peuples qui y vivent. Ils ont donc entamé la 4 Guerre Mondiale celle des intérêts privés de quelques uns contre l'intérêt général de tous.
Pour gagner cette guerre deux armes de destruction massive des Etats sont utilisées,  le terrorisme et la démographie.
Terroriser les citoyens d'une Nation, les contraindre par le chômage et la perte d'identité culturelle, favoriser la passion plutôt que la raison, la technique plutôt que la réflexion, modifier les programmes d'enseignement : suppression du latin, du grec, réduction de l'histoire, de la philosophie et des beaux arts... 
En un mot transformer des citoyens libres et souverains en consommateurs soumis et dociles.

Pour ce faire, les migrants servent d'armée d'invasion  destinée à soumettre la vieille Europe des Nations et des Républiques aux pouvoirs des maffias et conglomérats. Je' suis devenu, comme beaucoup de camarades militants dits de gauche, partisan d'une politique souverainiste et patriote, fondée sur l'Union d'État Nations et de peuples souverains  hors de l'Europe de Bruxelles, de Berlin et de Washington. Mais qui politiquement en France aujourd'hui relaiera ce projet ?

2. Sur l'immigration on pourra lire une vue de Bernard Lugan certes imaginaire à ce jour mais pas dépourvue de réalisme. L'auteur est un spécialiste de l'Afrique. Nous lui avons emprunté l'image illustrant notre propre article.

2017: le Califat du Ponant, fédérant la Libye et l'Algérie, déclenche l'opération Prophète des mers
http://bernardlugan.blogspot.fr/2015/08/2017-le-califat-du-ponant-federant-la.html




10/08/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire