Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Le piège monté contre Poutine à l'occasion de la Coupe du Monde de Foot-Ball

Que Washington vienne seulement de découvrir la corruption dans les milieux de la FIFA serait hautement incroyable. Bien renseignés comme ils le sont, par CIA et NSA interposées, les Américains gardaient cet atout dans la manche pour le ressortir au moment favorable comme arme de destruction massive contre Vladimir Poutine. L'objectif est bien évidemment d'humilier la Russie avant l'organisation de la Coupe du monde 2018 à Moscou.
D'ores et déjà, Vladimir Poutine est présenté comme ayant obtenu ce choix par des manœuvres de corruption. Quoiqu'il advienne des inculpations contre des membres de la FIFA prononcées par les Helvètes (agissant en cette affaire comme les fidèles serviteurs des Etats-Unis), la Coupe à Moscou sera définitivement entachée de fraude massive. Les Etats-Unis, comme toujours, agissent de concert avec leurs fidèles alliés britanniques. Londres a proposé sans attendre d'héberger la coupe du Monde si Moscou en est dépossédé. 

Le procès fait aux inculpés permettra d'accuser Poutine, même en dehors de toute preuve, de s'être sali dans la corruption. Les citoyens russes le lui reprocheront certainement, ce qui fragilisera Poutine dans son propre pays. La manoeuvre de Washington est bien montée. Comme le souligne MK Bhadrakumar, John Kerry sous ses propos lénifiants à l'égard de la Russie lors de sa récente visite, cachait un piège parfaitement monté. C'est à se demander, comme le fait MK Bhadrakumar, si Moscou sera jamais de taille à s'opposer aux Etats-Unis.

Concernant le remplacement éventuel, soutenu par les Etats-Unis, de Sepp Blatter par le prince de Jordanie Ali bin Hussein comme président de la FIFA, pour lequel milite sans hésiter la France, il faudrait se demander si nos diplomates réfléchissent bien aux conséquences qu'aurait une telle décision au Moyen et Proche Orient. Aujourd'hui, le foot-ball mène le monde. Certains savent s'en servir mieux que d'autres.

* Voir India Punchline http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/

29/05/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 2
Sepp Blatter réélu
29/05/2015 19:55:22 | Par : Jean Paul Baquiast
On peut penser que cette réélection, annoncée le 29/05, ne diminuera en rien la campagne américaine contre Poutine à propos de la Coupe 2018. Affaire à suivre

Une autre lecture des evenements est possible
01/06/2015 19:04:52 | Par : ashatit
Plutot que de sacrifier a la puissance infinie des USA/UE on peut aussi considerer que les americains et leurs allies en sont reduit a des manoeuvres couteuses et finallement peu productives. Du point de vu des americains et des europeens (francais en tete avec Platini), enfermes dans leur ethnocentrisme, on peu croire ce qu'on voudra. Leur communication s'adresse avant tout a leur propre population. Mais le monde est vaste et du point de vue de tous ces autres peuples l'histoire se lira differement. Par exemple, qu'il est possible de faire du foot sans l'Europe apres tout... si elle choisit se priver de ce plaisir.

Ce que je retiendrai de toute cette affaire, c'est que les USA ont monte une affaire tres lourde qui a foire. Ils sont aujourd'hui obliges pour faire avancer leur schimlblick de preparer des coups compliques et risques qui montrent trop bien l'envers du decor. Presque chacune de leurs attaques (si ce n'est toutes) echouent.

Bien sur qu'ils ont de la puissance, mais la vraie puissance ne s'utilise pas car a trop en faire usage elle s'errode et s'epuise. Si les USA en sont la, c'est le signe certain d'un manque de ressource. Il y a epuisement a devoir se battre sur tous les fronts, comme collecter des data inexploitables a grand frais,de construire des avions les plus chers et les plus formidables qui ne marchent pas, etc. Les exemples abondent.

Les russes font aikido et peu a peu montent en puissance.Ils rebondissent, tirent parti des situations qui leur sont imposees avec adresse. Du fait meme de leur position les USA/EU doivent faire un effort colossal, utiliser TOUTES leur ressources pour seulement sauvegarder le status quo. Les russes et leur allies sont dans une bien meilleure position pour faire avancer leur politique. Ils peuvent meme se payer le luxe, et quel luxe!, d'avoir une politique.

Mon sentiment curieusement est assez oppose au votre. Mon sentiment est que les forces ont deja basculees. La Russie, la Chine et les BRICS sont en train, pas a pas, de changer le monde, et des attaques comme celle-ci, la coupe du monde de football, sont le signe certain d'un changement non pas en train de se faire, mais qui s'est deja accompli.
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire