Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Les Américains veulent faire tomber Bashar al Assad au profit du Front al-Nusra et du mouvement Ahrar al-Sham

Ces deux mouvements sont constitués de djihadistes durs, représentants Al Qaida en Syrie, et combattant ensemble contre le gouvernement légitime de Damas, présidé par Bashar al Assad. Ils sont depuis quelques semaines fortement soutenus par la CIA, tant en dollars qu'en matériels.
Contrairement à leurs prédécesseurs prétendument représenter l'opposition dite modérée, qui n'avaient jamais réussi à s'imposer contre le régime, ils semblent pouvoir mettre celui-ci en difficulté. C'est ainsi que depuis quelques jours, ils ont conquis la capitale régionale Idlib et mettent les forces gouvernementales en difficulté dans la province côtière de Latakis, un des points forts de Bashar al Assad.

Sans l'aide de l'Amérique (qui rappelons prétend combattre non loin de là l'Etat islamique, composé pratiquement des mêmes types de mouvements islamiques djihadistes sunnites) le Front Al Nusra et ses alliés ne pourraient mettre à bas le régime de Bashar al Assad. Si ceci se produisait, il est bien évident que le régime serait immédiatement remplacé par des représentants de l'Etat islamique. Celui-ci s'étendrait alors dans pratiquement tout le Moyen-Orient, menaçant directement l'Iran et la Russie, indirectement l'Europe. Mais les Américains, bien à l'abri de l'autre côté de l'Atlantique, n'en auraient cure. Leur objectif stratégique à long terme, affaiblir l'Iran et la Russie pour restaurer leur influence et celle de leurs alliés, notamment l'Arabie saoudite, dans les champs pétrolifères et les détroits, obtiendrait un plein succès recherché depuis plusieurs années.

N'oublions non pas que les Etats-Unis agissent en grande partie contre Damas par délégation informelle d'Israël, relayée en Amérique par le puissant lobby juif dit AIPAC. Les principaux ennemis d'Israël aujourd'hui ne sont pas l'Etat islamique mais la Syrie de Bashar et l'Iran. La chute de Bashar renforcerait sensiblement le crédit américain à Tel Aviv. Quant aux Européens, il serait vain d'espérer d'eux qu'ils freineraient les projets anti-Bashar désastreux de la CIA et de l'Us Navy. Il faut se rappeler qu'il y a quelques mois, François Hollande, lui aussi poussé par le lobby juif, était à deux doigts d'engager nos Rafales contre Damas. Seule l'opposition ferme de Moscou l'en avait au dernier moment dissuadé.

Aujourd'hui ce serait encore de Moscou que Bashar al Assad pourrait espérer un soutien. Mais sous quelle forme, diplomatique, militaire ou par Iran interposée? L'avenir proche le dira. Nous pensons pour notre part que face à une politique américaine qui aura de nouveau pour résultat de mettre le Moyen Orient à feu et a sang, la Russie aurait le devoir d'agir, secondée en tant que de besoin par la Chine dont les projets de Nouvelle Route de la Soie dans la région seraient mis en péril par un triomphe durable des Islamistes, à Damas et ailleurs.



03/05/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 3
Chrétiens d'Orient
04/05/2015 10:36:18 | Par : Jean Paul Baquiast
Ajoutons par ailleurs que quand Bashar sera renversé, ce seront des milliers ou plus de chrétiens d'Orient et autres confessions ayant de bons rapports avec les alaouites qui seront massacrés. Chrétiens d'orient dont on dit se préoccuper à l'Elysée.

Le lobby juif
04/05/2015 13:14:29 | Par : Iteanu
Je pense que le lobby juif a bon dos.
C'est d'ailleurs amusant de constater que les "opposants" à Bachar, au contraire de ce qui est écrit, l'accusent d'être à la solde du Mossad (version israélienne du lobby juif) rappelant, d'ailleurs à raison, que la frontière syrienne a été depuis 1973, la frontière la plus sure d'Israël.
En face, on accuse les "opposants" d'être à la solde ou d'être soutenus par le lobby juif.
Il y en a forcément un qui a tort ou alors ce lobby, plus que fort, est tout simplement diabolique.

Je pense surtout que le lobby juif sert à expliquer, ce que certains ne veulent pas voir, que l'état catastrophique dans lequel se trouve le monde musulman, et en particulier arabo-musulman, est du à des factures essentiellement (mais pas seulement c'est vrai) endogène .
Depuis 40ans, il s'agit une éducation à la haine à l'égard de toute altérité:
- sans même parler des juifs, les chrétiens votent avec leurs pieds depuis 40ans, et quittent en masse, bien avant Daesh, l'ensemble du moyen-orient. Ne parlons pas non plus des autres minorités religieuses
- toutes les minorités ethniques non arabes sont réprimées, arabisées et ce ne sont pas les kurdes gazés en Irak, les coptes d'Egypte, et même les Berbères du Maghreb qui diront le contraire
- que dire encore des homosexuels régulièrement assassinés pour leur simple orientation sexuelle,: est ce la seule faute des Etats-Unis ?
- ou même, des "crimes d'honneur", plus de 1000 par an selon Amnesty, et plus généralement du traitement des femmes

Au jeu de la haine à l'égard de l'autre, du différent, on trouve toujours plus fort que soit et c'est ce qui arrive aux Frères musulmans dépassés par Al Quaïda lui même dépassé par EI. Quand on demandait récemment au chef de l'Université d'Al-Azhar au Caire, ce qu'il pensait de EI, il proposait de les crucifier: beau programme qui en dit long sur l'état de violence de ces sociétés, venant de l'élite égyptienne.

Face à celà, l'occident ? Il se tait depuis 40ans: il faut dire que pour le coup la diplomatie de l'échange de mallettes a été à bon train durant toutes ces années, qui aide à ne pas voir, ou des voyages payés à nos gouvernants (MAM en tunisie durant les évènements BenAli, le 1er MiN Fillon en haute égypte pendant les évènements Moubarak ...) ou les appartements luxueux accordés gracieusement pendant de très longues années à un ancien précédent de la République française (en échange de quoi au fait ?).

Mais de celà, que certains pourraient de mauvaise foi qualifier de lobby arabe, n'en parlons surtout pas.

Oui, le lobby juif a bon dos.

L'un des problèmes majeurs de ce discours est qu'en n'érigeant pas un discours de responsabilité à l'égard du monde arabe, on n'aide pas les musulmans qui, dans ces pays, souhaitent qu'on passe de l'aveuglement à la lumière.


A propos du lobby juif
04/05/2015 13:22:48 | Par : JP.Baquiast
Je précise que par "lobby juif", j'entends quelques minorités d'activistes autochtones qui comme l'AIPAC aux USA, interviennent fréquemment dans les décisions politiques ou administratives en demandant telle ou telle chose, recommandant de dire ou non tel ou tel propos. Ils font plus de mal à Israël que de bien. Que mes lecteurs juifs ne prennent pas cela pour eux. Il y a de même un lobby chrétien et aussi, effectivement, musulman.
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire