Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

G7 à Lübeck sous présidence allemande. Une réunion particulièrement vide de sens

Dans le cadre de la présidence allemande du G7, les ministres des Affaires étrangères du G7 et la Haute représentante de l'Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Federica Mogherini, se sont réunis, à Lübeck, les 14 et 15 avril 2015 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume Uni). Curieusement la Chine n'en fait pas encore partie. Rappelons aussi que ce G7, ex G8 comportait la Russie, laquelle en a été exclue sous la pression américaine, à titre de sanction contre son rôle dans la crise ukrainienne pourtant largement provoquée par les Etats-Unis.
A lire le compte-rendu officiel qui vient d'être communiqué (voir ci-dessous), le G7 a fait une revue exhaustive de tous les problèmes du monde et des solutions susceptibles d'être proposées par ses membres. En fait l'on constate que cette réunion a été pratiquement vide de sens. En dehors des banalités sur l'Ukraine et l'accord de Minsk2, la lutte contre Daesh, le développement de la crise au Yemen, rien de nouveau n'y a été dit. Les membres européens, dans le cadre d'une présidence allemande particulièrement atone, ont fait preuve d'un attentisme généralisé, ne suggérant aucune solution par lesquelles l'Europe pourrait prendre de l'indépendance vis-à-vis de la tutelle américaine. Pour eux, les deux-tiers du monde continuent à ne pas exister.

Aucune perspective, évidemment n'a été ouverte concernant la « réintégration » de la Russie. Par ailleurs les changements importants dans les équilibres mondiaux résultant du développement des programmes du Brics n'ont pas été évoqués. Il est vrai que lorsqu'ils se concrétiseront, ils marqueront un recul important de l'influence américaine. Bonne raison pour n'en pas parler.

La France

Le ministre Laurent Fabius a marqué pour sa part la volonté de la France de conclure un accord « robuste et vérifiable » d'ici la fin juin sur le nucléaire iranien. Il a insisté sur la nécessité de « progresser vers des solutions politiques pérennes en Irak comme en Syrie dans la lutte contre Daech ». Il a également souhaité, sur la question palestinienne, que des « négociations ouvertes et productives puissent enfin être amorcées ». Avec son homologue allemand, il a rendu compte des efforts conduits en format « Normandie » pour résoudre la crise en Ukraine, soulignant certains progrès mais relevant aussi la nécessité de maintenir « une forte pression sur les parties afin de parvenir à un règlement d'ici la fin 2015 ».

A quelques mois de la Conférence sur le climat (COP 21) qui se tiendra à Paris, le ministre a rappelé à ses collègues tous les enjeux qui s'attachent au dérèglement climatique, y compris dans le domaine de la sécurité internationale. Il a souligné la nécessité d'aboutir à un accord ayant force juridique, mais aussi de voir publiées le plus tôt possible l'ensemble des contributions nationales qui montreront comment chaque pays entend contribuer à limiter le réchauffement climatique, de progresser sur le financement et la recherche, et de promouvoir un « agenda des solutions », notamment technologiques. Sur tous ces points, les autres membres du G7 se sont montrés particulièrement non-réactifs.

On notera que quelques milliers de manifestants du groupe «Stop G7», qui considèrent que le format du G7 est antidémocratique et illégitime, ont rejoint les activistes du mouvement contre l'austérité «Blockupy» pour défiler dans le centre-ville. Pour le groupe «Stop G7», les membres du G7 essayent, d'abord, d'augmenter leur influence et de défendre leurs propres intérêts au lieu de résoudre les problèmes existants. Ceci pourrait sembler une évidence. Mais il faut sans doute la répéter.

Compte-rendu http://www.auswaertiges-amt.de/sid_FC22ADBAAF45C0400D87E83BB0B35E65/DE/Infoservice/Presse/Meldungen/2015/150415_G7_Communique.html?nn=546272

16/04/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire