Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Rafales pour l'Inde

En visite officielle à Paris, le premier ministre indien, Narendra Modi, a annoncé, vendredi 10 avril, que son pays allait signer plusieurs accords avec des entreprises françaises. Le premier concerne la commande de 36 avions de combat Rafale, fabriqués par Dassault en France.

M. Modi a ajouté que les termes et conditions du contrat n'étaient pas finalisés, « les termes et conditions doivent être négociés ». Le contrat pourrait s'élever à près de 4 milliards d'euros, le prix d'un Rafale à l'export étant estimé à 110 millions d'euros sans les armements.

Le gouvernement indien souhaite acquérir « dès que possible » ces 36 Rafale « clé en main » en raison d'un « besoin opérationnel crucial » des forces aériennes indiennes, a expliqué le premier ministre indien.

Faut-il garder une certaine réserve vis-à-vis de cette annonce, compte-tenu des termes encore prudents utilisés? Bien sûr, le diable peut être dans les détails. Cependant, concernant le fait que l'information ait été donnée par M. Modi lui-même, l'engagement de l'Inde semble presque définitif. Elle ne s'en plaindra pas, le Rafale étant aujourd'hui, après l'échec du projet américain  JSF F 35, le meilleur avion polyvalent au monde.

NB: selon un correspondant de Médiapart, Jacques Poirier, qui semble bien connaître le dossier technique Rafale:

Le Rafale  est de génération 4++ !
La cellule a été travaillée dans le sens de la furtivité passive, avec des matériaux l'utilisation de matériaux absorbants.
Il utilise la furtivité active.
Il dispose d'un Radar AESA à faible probabilité d'interception.
Il dispose de la fusion des capteurs.
Il dispose d'un système de détection infrarouge et d'une voie TV.
Il a une capacité de super-croisière.
Il fait un large appel aux matériaux composite et aux alliages hautes performances.
Il est très agile, il a réussi à « tirer » le F 22 en combat tournoyant.
C'est un « vrai » chasseur multirole conçu comme tel dès le départ (comme le Sukhoï T-50 et contrairement aux F 22 et F 35)

 

10/04/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire