Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Démanteler le BMDE?

Dans un article de Indian Punchline du 3 avril 2015, l'ancien diplomate et chroniqueur politique indien très apprécié M. K. Bhadrakumar trouve des termes lyriques pour féliciter Barack Obama de l'accord sur le nucléaire iranien.

Il l'attribue à la constante volonté du président américain de rechercher des solutions pacifiques plutôt que militaires aux conflits entre puissances. Selon Bhadrakumar, que l'on a connu pourtant plus réaliste, Barack Obama aurait enfin pleinement gagné là son Prix Nobel de la paix.

Nous pouvons pour notre part ne pas partager ce lyrisme. Comment se fait-il que le pacifique Obama continue à céder aux pressions de ses industriels et de ses militaires pour continuer à déployer dans le cadre de l'Otan, aux frontières occidentales de la Russie, le système de barrage balistique dont nous avons souvent parlé ici, dit BMDE (Ballistic Missile Defense in Europe). Déjà installé en Roumanie, il sera étendu prochainement en Pologne. Par ailleurs le système dit Aegis embarqué sur des navires militaire américains est désormais en service.

Le BMDE a toujours été présenté aux Européens par les Etats-Unis comme destiné à protéger l'Europe d'éventuels missiles iraniens, eux-mêmes pouvant à terme être dotés de tètes nucléaires par les soins des ayatollahs. Or pour les Russes, comme par tous les spécialistes militaires de bon sens, le BMDE n'a qu'un objectif, décourager une deuxième frappe russe succédant à une première frappe américaine. Bien plus, il pourrait lui-même contribuer à une première frappe contre la Russie, rien n'étant plus facile que de doter les missiles concernés de têtes nucléaires.

Les Russes l'ont compris depuis les origines du projet de BMDE. Ils y voient un nouveau pas dans l'encerclement militaire de leur pays par l'Amérique, visant à plus long terme la destruction même de la Russie, objectif partagé par les faucons polonais et baltes et dont ne se cachent pas les stratèges néoconservateurs américains bientôt proches de l'accès à la Maison Blanche. Face à cette menace, les Russes ont entrepris, semble-t-il avec succès, de se doter d'armes anti-missiles et de missiles de nouvelle génération, dont la présence ne peut désormais qu'accroitre les risques de guerre en Europe.

Si Obama était le grand champion de la paix que voit en lui le sympathique Bhadrakumar, il ferait immédiatement démanteler le BMDE, rendu inutile du fait que l'Iran n'est plus désormais une menace nucléaire. Il n'en fera rien, évidemment.

05/04/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire