Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Pourquoi le terrorisme d'Al Shabbab ?

L'attentat mené par 4 extrémistes somaliens d'Al Shababb au Kenya, pays jusqu'ici présenté comme le paradis du tourisme animalier, ne peut que révulser. Pendant plusieurs heures, ils ont tué 147 étudiants à l'Université kényanne Garissa et blessé 80 autres. Ensuite, ils se sont suicidés.
L'attaque aurait été organisée par le dirigeant kényan Mohamed Dulyadeyn, proche du dirigeant d'Al Shabaab Ahmed Omar Abu Ubeyd, Dulyadeyn avait recruté une force de militants au sein du camp de réfugiés somaliens de Dadaab, et aurait été en 2013 responsable de l'attaque du centre commercial Westgate à Nairobi, selon des sources citées par The Guardian.

Le gouvernement kényan a répondu à l'agression en décrétant l'état d'urgence dans les provinces frontalières de la Somalie. Mais on observera que, de même que Boko Haram au Nigéria, Al Shabbab est désormais utilisé par les Etats-Unis pour renforcer leur présence militaire.

Devant le Sénat américain cette semaine, le général David Rodriguez, chef de l' Africa Command (AFRICOM), a prévenu qu'Al Shabaab était devenu une menace permanente pour les intérêts régionaux américains. Il a appelé à un renforcement des interventions en Libye, Nigéria et Somalie.

Celles-ci ne feraient que prendre la suite de plusieurs décennies de ce qu'il faut bien appeler une occupation militaire américaine du Kénya et de la Somalie, reprise en octobre 2011 sous l'égide d'une opération dite AMISOM comprenant des déploiement de moyens aériens et de "forces spéciales" au Yémen et en Somalie. Les attaques de drones dans ces deux pays y ont été incessantes, dans l'objectif comme nous l'avons rapporté précédemment;  de « protéger » les intérêts américains des deux cotés du Golfe d'Aden. On sait ce qu'il en est aujourd'hui au Yémen.

Il ne faudra pas s'étonner si des attentats présentés comme relevant du terrorisme d'Al Qaida se produisent de plus en plus en Afrique. Dans la guerre dite de 4e génération, il s'agira d'une réaction quasi obligée à l'écrasante présence militaire américaine.

04/04/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire