Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'hystérie anti-Poutine

Il y a quelques jours, Jean-Luc Mélenchon avait provoqué un flot d'insultes à son égard. Toute la presse française s'y était mise, sans exception, y compris Médiapart que l'on connaissait mieux inspiré.

Quel était son tort? Il avait dans un article au demeurant très bien écrit et solidement argumenté indiqué qu'à son avis l'assassinat de Boris Nemtsov ne pouvait pas raisonnablement être imputé à Vladimir Poutine. 1) Celui-ci en effet n'en tirera que des effets négatifs. C'était soit dit en passant une thèse que nous avions nous-mêmes défendue, thèse que ceux de nos lecteurs y ayant réagi avait tout à fait approuvée 2) .


Qu'un article aussi sensé que celui de Jean-Luc Mélenchon suscite une telle haine en dit long sur la véritable hystérie anti-Poutine qui règne en France. Aucun parti, aucun homme politique, aucun journaliste, de la presse écrite ou de la radio, n'y échappe. Tout se passe comme si la propagande anti-russe diffusée abondamment dans le monde par la diplomatie et la presse américaine, s'enfonçait dans le ventre mou de notre vieux pays sans rencontrer la moindre résistance. Tout se passe comme si la CIA préparait des discours stéréotypés qu'elle se bornait à communiquer aux médias sans que ceux-ci n'en changent pas un mot. Cela fait longtemps qu'elle sait y faire 3).

Aujourd'hui, 08/03, on apprend que la police russe a arrêté des suspects, semble-t-il d'origine tchetchène, dont l'un serait passé aux aveux. Il ne sera pas nécessaire demain d'ouvrir le moindre journal pour connaître la réaction des médias. Elle est facile à deviner: « Comment pouvez vous croire la presse russe? Comment peut-on un instant supposer qu'il ne s'agit pas de « coupables » inventés pour les besoins de la cause ». Nous verrons si Jean-Luc Mélenchon reprend à son tour cette information, en montrant qu'elle vient en appui de son article initial. Nous lui conseillerions de ne pas le faire. Il relancerait contre lui la meute des bien-pensants.

En fait, ne s'agit pas d'une anecdote se greffant sur un fait-divers. L'affaire est autrement sérieuse. Des millions de morts peuvent s'ensuivre. L'hystérie anti-Poutine régnant en Europe répond manifestement à la volonté américaine d'engager celle-ci dans une guerre véritable, et plus seulement verbale, avec la Russie. Cette guerre se déroulerait sur le sol européen. L'Europe comme la Russie en sortiraient exsangues. L'Amérique, bien à l'abri de l'autre côté de l'Atlantique, pourrait redevenir ce qu'elle avait cru être devenue à la chute de Boris Eltsine, la maitresse incontestée de notre partie du monde.

  1. Voir « Avant l'orage » http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/04/avant-lorage/#more-21790

  2. Voir notamment, en date du 01/03, notre article « A propos du meurtre de Boris Nemtsov » http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1676&r_id=

  3. Voir Les crises.fr http://www.les-crises.fr/journaliste-allemand-presse-cia/

08/03/2015
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 3
Effectivement une hystérie
09/03/2015 10:29:23 | Par : Jacques Favin-Lévèque

Je suis comme vous stupéfait de la façon dont les sphères politiques et médiatiques européennes- et plus encore en France qu'ailleurs en Europe - traitent de tout ce qui concerne la Russie et son actuel Président. C'est effectivement une sorte d'hystérie, totalement dépouillée de la plus élémentaire objectivité et du moindre bon sens: Poutine est le diable fait homme et les Russes sont de pitoyables attardés puisqu'ils n'aspirent pas au paradis d'une démocratie à l' occidentale.

En fait cela illustre la vraie nature du régime dans lequel nous vivons. Notre prétendue démocratie est une dictature de la pensée unique imposée par une "oligarchie" qui s'octroie la prétention insensée de décréter ce qui est bien et ce qui est mal pour un petit peuple de plus en plus inculte et pour les quelques âmes perdues qui auraient l'incongruité d'avoir un point de vue contraire au leur. La doxa politico-médiatique est sans pitié pour les hérétiques et la bienpensance condamne sans appel ceux qui auraient l'audace de dire -ou plus grave encore ,de penser...- que la liberté d'expression a des limites et doit respecter les opinions et les croyances de chacun, que l'honnèteté intellectuelle est la qualité première des élites, que la liberté des moeurs et la dissolution de la cellule familliale ne constituent pas un progrès sociétal, que les "Français de souche" - expression tellement horrible que le Président Hollande piégé par ses propres propos s'est empressé de lui accoler un apaisant "comme on dit" - n'ont pas à s'en excuser , que l'écologie politique n'est pas nécessairement gauchiste et libertaire, que l'ordre n'est pas synonyme de dictature et est souvent préférable au désordre, etc...

Bref, cette prétention à imposer son parti pris sur tout sans avoir le plus souvent les données permettant de se prononcer objectivement est réellement insupportable. Mais quand donc la France retrouvera-t-elle la profondeur de pensée, la sagesse et la rigueur , qui, alliées à un solide bon sens, ont fait pendant des siècles la réputation de nos élites?

Je partage cette analyse
09/03/2015 17:12:09 | Par : jJean-Claude Empereur
Je partage entièrement cette analyse et suis de plus en plus scandalisé par l'attitude des médias et de la plupart des représentants de notre classe politique.

Je signale, à cet égard, l'article de Nicolas Baverez dans le Figaro de ce matin très représentatif de cet état d'esprit de la bien-pensance parano hystérique…


Pour ou contre la guerre avec la Russie
09/03/2015 17:19:22 | Par : JP.Baquiast
Nouvel article de Jean-Luc Mélenchon, sur son blog
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/09/pour-ou-contre-la-guerre-avec-la-russie/
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire