Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La Pologne veut relancer le projet de l'Otan dit de Bouclier anti-missile en Europe

Il semblait que ce projet, dit Ballistic Missile Defense System in Europe, avait été plus ou moins abandonné, vu son coût et le peu d'efficacité supposée de tels boucliers face aux nouvelles générations de missiles, développées notamment en Russie.
Mais aujourd'hui la Pologne annonce vouloir relancer la mise en place d'un tel BMDE, en en finançant une importante partie. C'est ce qu'a annoncé le 6 octobre le Président polonais Bronislaw Komorowski lors d'une conférence de presse tenue à la suite d'une réunion avec le nouveau Secrétaire Général de l'Otan Jens Stoltenberg.

Selon les propos de Bronislaw Komorowski, la Pologne soutient la mise en place d'un tel bouclier commun avec tous les membres de l'Otan, y compris avec les Etats-Unis qui apporteront les techniques nécessaires. Stoltenberg a reconnu que la Pologne sera un pivot essentiel pour le projet, qui comportera aussi des équipements implantés en Roumanie .

La Pologne a décidé de financer à hauteur de 33,6 milliards d'euros sa participation au bouclier. Bronislaw Komorowski a réitéré l'affirmation que le système sera purement défensif, à l'égard d'agressions venues des Etats dits voyous, Iran, Corée du Nord. Mais vu les nouvelles postures agressives de la Russie, il aura également, a-t-il convenu, un rôle de dissuasion.

On ne sait ce qu'il faut admirer le plus dans cette nouvelle politique polonaise de défense anti-balistique: l'importance des sommes que ce pays apparemment tès appauvri pourra y consacrer, son dévouement à la cause de la défense européenne par l'intermédiaire de l'Otan, son manque de concertation (apparemment) avec les grands Etats européens dotée d'une politique de défense en propre, sa foi dans les prouesses technologiques et les ressources budgétaires américaines, sa volonté de jouer plus que sa part dans la politique anti-Poutine initialisée par les Etats-Unis en Ukraine.

Après avoir beaucoup admiré, on pourra cependant se demander ce que fait la Pologne dans l'Union européenne. En tous cas, la Fédération des 12 Etats-nations européens envisa
gée par Valery Giscard d'Estaing dans son nouveau livre Europa (dont nous reparlerons) pourrait peut-être se passer de la Pologne.

07/10/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire