Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'Iran, ennemi d'hier, allié d'aujourd'hui

Pour la Banque Nationale de Paris (BNP), il doit être amer de constater qu'elle devrait verser la somme faramineuse de $10 milliards pour avoir, en avance de quelques mois ou années sur les USA, considérée que l'Iran pouvait être fréquentable.
On dira que le droit est ce qu'il est. Il peut changer mais il doit être respecté tant qu'il n'a pas changé. La BNP a eu par ailleurs le tort de traiter en $ avec l'Iran. Elle aurait du imposer l'euro.

Raison de plus pour que les nations qui aujourd'hui se voudraient libres, se rallient rapidement à la dédollarisation du monde qui est dans les tuyaux.

On aimerait en attendant entendre Laurent Fabius, dans ses relations avec la Maison Blanche, esquisser le brin du brin d'une remarque s'inspirant de ce qui précède. Mais existe-t-il une diplomatie française indépendante et souveraine? La France n'est pas la Russie.
17/06/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire