Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Une "Américaine" à l'Elysée.

Nous avions précédemment fait remarquer que si Christine Lagarde était nommée à la tête de la Commission européenne, ce serait, vu son passé et ses sympathies pour Wall Street, une « Américaine à la Commission » http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1372&r_id= Que dire aujourd'hui du remplacement d'Emmanuel Macron, conseiller économique et financier à l'Elysée, par Laurence Boone, prévu pour le 15 juillet ?


L'intéressée, peu connue jusqu'alors, sauf des économistes et spécialistes de la finance, est certes une économiste française, mais elle a débuté sa carrière en tant qu'analyste chez Merrill Lynch Asset Management. En 2004, elle a rejoint Barclays Capital France en tant que chef-économiste. Depuis 2011, elle est Managing Director et chef économiste Europe de Bank of América Merrill Lynch Global Research. N'en jetez plus.

Récemment, dans une publication économique, elle avait écrit qu "en Europe, les Etats surendettés qui ont mal géré leurs finances devraient être sanctionnés en faisant faillite". Faudrait-il les remplacer par des troikas associant la Commission, le Fonds monétaire international et un représentant du système bancaire?

Par cette nomination, comme le constatent avec inquiétude certains députés socialistes, François Hollande montre clairement qu'il est, contrairement à ses promesses électorales, totalement sous le contrôle « de son ennemi, la Finance ». De plus, il s'agit d'une finance au service des intérêts stratégiques de l'Amérique, le plus souvent opposés à ceux de la France..

11/06/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire