Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Parions France, par Xavier Louy

Du cabinet du Premier ministre Jacques Chaban-Delmas à l'animation du réseau des « 100 plus beaux détours de France » en passant par la Sécurité routière, des responsabilités locales, en qualité de maire-adjoint de Sarlat, et douze années à la direction du Tour de France, Xavier Louy, économiste et auteur, est reconnu comme l'un des meilleurs experts en développement local.

« Parions France »
« Petit traité d'optimisme pour les générations futures. »
Editions du Cherche-Midi,  mai 2014
Recension du livre de Xavier Louy par Jean-Claude Empereur.

Si l'on veut sortir du pessimisme ambiant qui règne dans notre pays depuis des mois et qu'une calamiteuse campagne européenne n'a cessé d'alimenter  à chaque instant il faut lire le dernier livre de Xavier Louy « Parions France ».

Il ne se passe pas une journée sans qu'un représentant éminent de nos élites  ne nous fasse part de son désarroi devant la faiblesse de notre pays, l'état de faillite dans le quel il se trouve. Nous serions l'homme malade de l'Europe inexorablement condamné au déclin.
Xavier Louy, loin de négliger les transformations et les adaptations qui s'imposent à la France face aux contraintes mais aussi aux formidables perspectives qu'offre  cette compétition multipolaire acharnée que représente la mondialisation, pense exactement le contraire. Sa démonstration se déploie  sur trois plans : une  excellence technologique exceptionnelle, une capacité insoupçonnée  de  mobilisation de l'épargne et du travail, une présence et une souveraineté planétaire.

L'auteur dresse tout d'abord un tableau riche et diversifié de nos entreprises en montrant qu'elles sont présentes dans le monde entier, dans tous les secteurs d'avenir, au plus haut niveau, souvent même au premier, qu'il s'agisse de la mer, de l'espace, de  l'environnement, des transports, de la santé, de l'agroalimentaire, de l'assurance, ou de la défense... L'inventaire est impressionnant.

 De ce point de vue l'ouvrage se présente un peu comme un « manuel » de l'énergie industrielle et financière française, bien utile en un temps ou les médias évoquent chaque matin, non sans une certaine « Schadenfreude » qui sied à leur recherche d'audience, la menace du dépeçage continu de nos industries.

Xavier Louy ne se contente pas d'inventorier. Il propose aussi des solutions et des pistes de réflexion économiques et politiques souvent originales et innovantes  telles que la réorientation de l'épargne populaire, la rémunération de l'or des familles ou la modification des modes de transmission de  l'héritage. Il évoque également le retour de « l'ardente obligation du plan », non pas pour enfermer les décisions économiques des entreprises dans un carcan matriciel  ou prédictif insupportable mais simplement pour rompre avec le court termisme généralisé qui commande une activité économique par trop financiarisée et surtout proposer à nos concitoyens des perspectives d'avenir capables de les mobiliser.

Enfin, et ce n'est pas la partie la moins originale de sa démonstration,  Xavier Louy reprend, en le développant le thème qu'il avait déjà abordé dans son précédent ouvrage écrit avec Philippe Folliot, « France-sur-mer, un empire oublié » (2009 éditions du Rocher) : la présence de notre pays sur  toute la planète. Il rappelle ainsi que si l'on tient compte de notre présence ultra-marine de St. Pierre et Miquelon à l'atoll de Clipperton et des « Zones Economiques Exclusives » que commande cette présence  seul 8% du territoire français est européen...
Cet  « empire » au sens littéral du terme qui représente le sixième territoire mondial  recèle, dans tous les domaines, des richesses exceptionnelles, halieutiques, alimentaires, énergétiques ou minérales.

 Le livre mérite bien, à ce titre, son sous-titre « Petit traité d'optimisme pour les générations futures ».

Notre pays exerce ainsi une sorte de « souveraineté océanique » qui s'étend des approches de l'arctique à l'antarctique,  puis chevauchant les continents des caraïbes  au canal de Mozambique,  de  la Réunion , aux iles éparses, des Kerguelen, à la Nouvelles  Calédonie, de la Polynésie à Clipperton et au passage nous donne 730 km de frontière commune avec le Brésil et 5150 avec l'Australie...

A peu près complètement ignorée de nos concitoyens parfois même brocardée par les adeptes du déclin français l'expression de  cette souveraineté ne gène ni ne colonise personne. Elle est pourtant, pour les générations futures, si souvent invoquées dans le discours politique à bien plus mauvais escient, un « trésor », pour reprendre une expression récemment utilisée à propos de l'Europe  qu'il faut à tout prix préserver et  dont les potentiels minéraux, énergétiques et agro-alimentaire sont à  mettre en valeur dans le plus grand respect environnemental.

Il est clair que notre présence en Guyane nous offre, grâce à Kourou, un site exceptionnel  pour la conquête de l'espace. Le jour ou l'Union Européenne se décidera à relancer une politique spatiale aussi ambitieuse que celle des autres grands acteurs mondiaux cette plate-forme de lancement située idéalement à l'équateur représentera un apport exceptionnel non seulement à la souveraineté française mais aussi à celle de l'Europe. De ce point de vue on ne peut que se réjouir de la coopération organisée à partir de celle-ci avec la Russie. Il en va de même pour ce qui est de notre présence dans l'Océan Pacifique ou nous contrôlons au cœur de ce que l'on a tendance à considérer  comme le nouveau pivot du monde une superficie comparable à celle de l'Europe occidentale.

Cette situation  de défi océanique nous engage et nous commande de disposer d'une stratégie globale combinant puissance navale, développement scientifique, technologique, industriel et maîtrise des grands espaces.

En ces temps de recomposition géopolitique du monde, d'incertitude  sur le sens du projet européen, et d'interrogation sur la vocation et les intérêts vitaux  de la France , il est urgent de mobiliser nos concitoyens sur les perspectives qu'offre ce grand défi et de mettre en évidence les complémentarités qui existent entre cette souveraineté française ultra-marine à redécouvrir et une  souveraineté européenne continentale  encore indécise.

04/06/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire