Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

L'Otan met de l'huile sur le feu dans le Caucase

Il est incroyable d'entendre le secrétaire général de l'Otan, Jaap de Hoop Scheffer (couché, Médor, ce n'est pas à toi que je m'adresse) prendre sur lui, le 16 septembre, d'assurer à la Géorgie que la porte de l'Otan lui reste grande ouverte.

Il s'agit soit d'une provocation préméditée mais purement verbale à l'égard des Russes, soit d'une irresponsabilité frisant la stupidité. Peu de temps après que le président Medvedev ait affirmé que l'appartenance de la Géorgie à l'Otan n'aurait, comme on pouvait facilement l'imaginer, nullement empêché la réaction militaire russe, le propos de l'illustrissime Jaap n'a qu'un effet, souligner l'impuissance de l'Otan.  A quoi bon inviter la Géorgie dans l'Otan (sans d'ailleurs consulter les membres hostiles à cette entrée) alors que l'Otan ne déclencherait certainement pas une  3e guerre mondiale pour voler au secours de Tbilissi?

Nous reviendrons prochainement sur la question de la participation européenne à l'Otan. Nous pensons, à tort ou à raison, que la seule alliance militaire capable de faire respecter les Etats européens par qui que ce soit, serait une alliance rassemblant des forces émanant des 27 Etats-membres, sans participation de l'Amérique. Il suffirait que ces Etats acceptent de globaliser leurs efforts militaires et de moderniser un tant soit peu leurs forces (avec du matériel fabriqué en Europe). Les dépenses seraient très modérées. L'Union disposerait ainsi d'un potentiel sans doute équivalent à celui de la Russie...ce qui ne voudrait d'ailleurs pas dire qu'elle devrait immédiatement provoquer celle-ci pour le plaisir de la rodomontade.
18/09/2008
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire