Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Accord gazier Moscou-Pékin

Les commentateurs « occidentaux » s'étaient réjouis de ne pas entendre annoncer, dès le premier jour de la visite de Vladimir Poutine en Chine, la signature de l'accord gazier que tout le monde attendait. « Voici Poutine fragilisé. Même la Chine veut prendre ses distances avec lui », a-t-on écrit à répétition dans la presse « officielle »


Ce soir mercredi 21, ils seront déçus. Après une décennie de négociations, la Chine et la Russie ont annoncé avoir conclu l'énorme contrat d'approvisionnement en gaz prévu. L'accord a été signé par CNPC, le géant pétrolier chinois, avec le russe Gazprom, en présence de Vladimir Poutine et de son homologue chinois, Xi Jinping.

La Russie s'est engagé à fournir pour 400 milliards de dollars de gaz, sur une durée de 30 ans. Certains géologues se sont demandés si ses réserves étaient telles qu'elle puisse ainsi s'engager. Apparemment, c'est le cas. Le prix, qui avait longtemps fait discussion, n'a pas été annoncé. La Chine aura intérêt à l'accord, puisqu'elle doit absolument diversifier ses approvisionnements en combustible, et remplacer dans la mesure du possible le charbon par du gaz, moins polluant.

Mais le grand gagnant est Vladimir Poutine. Il s'affranchit ainsi des « sanctions » contre lui, et surtout amorce son recentrage commercial et diplomatique vers l'Asie. Comme nous l'avions indiqué dans des articles précédents, cet accord gazier pourra être étendu à d'autres domaines où les deux pays échangeront des produits mais aussi des coopérations scientifiques et technologiques. Nous avons indiqué par ailleurs que l'accord pourrait être un premier pas dans la dédollarisation du monde, les parties au contrat réglant les factures dans une monnaie commune, soit le rouble, soit le yuan, soit un mix des deux.

Les perdants sont évidemment les Etats-Unis, qui voient se consolider un accord entre Chine et Russie renforçant deux pays qu'ils s'efforcent actuellement de présenter comme des ennemis héréditaires de l'Amérique. Le lobby militaro-industriel en tirera seul profit. Il pourra comme certains au Pentagone commencent à l'exiger, obtenir d'Obama, des milliards de dépenses nouvelles en missiles balistiques, anti-balistiques et autres armes aériennes et navales.

Mais les perdants des perdants seront évidemment les Européens. Ils ont ainsi laissé, sous les pressions américaines, retarder de plusieurs années un accord euroBRICS que beaucoup considèrent comme fondamental pour l'indépendance et la souveraineté européenne. Les industriels allemands ou français (EDF-GDF, Total) laisseront des places intéressantes aux Chinois. La chancelière Merkel, pour sa part, pourra se flatter, en ayant accepté ces mêmes pressions américaines l'obligeant à cesser d'acheter du gaz russe, d'avoir enfoncé son pays dans un ghetto énergétique. Elle a renoncé au nucléaire, les énergies vertes se révèlent défaillantes, elle se prive maintenant du gaz russe, gaz qu'elle ne trouvera pas ailleurs, et surtout pas sous la forme de gaz de schiste américain. Il lui restera le charbon et les particules fines produites par la combustion de celui-ci, particules dont la Chine souhaite de plus en plus se débarrasser. Bonne santé aux poumons allemands.



.

21/05/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Une Europe incapable de vision géostratégique vers l'Est
22/05/2014 11:52:56 | Par : tedem
Je ne puis que dire combien je suis confondu par tant de bétise et d'absence de vision géostratégique de la part de l'Union Européenne et de ses Etats membres. L'article fustiges Merkel, mais notre champion du mariage gay est encore plus nullissime dans son rejet de la Russie, fusse-t-elle Poutinienne...
Tout cela est absurde et signe , si besoin était encore, le déclin d'une Europe incapable de voir où se situent ses intérêts géopolitiques...
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire