Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Frédéric Lordon

Comment peut-on être à la fois économiste compétent et être si systématiquement ignoré des médias dits mainstream, autrement dit des médias soumis à la pensée unique du néocapitalisme libéral?
La réponse est simple, c'est quand l'on met, tel Frédéric Lordon, son talent à la critique d'une Europe et d'un euro imposés aux pays européens par les puissances financières internationales, notamment parce qu'il appelle l'ordocapitalisme allemand.

Cette thèse a été plusieurs fois développée par lui, tant dans un nombre respectable d'ouvrages (car il écrit vite et bien) que dans des analyses publiées par Le Monde Diplomatique ( à ne pas confondre, comme certains le font encore, avec Le Monde).

Son dernier livre , La Malfaçon. Monnaie européenne et souveraineté européenne (Paris :  Les liens qui libèrent [LLL], mars 2014) pose la question de l'Union européenne et de l'euro à leur vrai niveau, celui de la démocratie, ou plutôt de l'absence de démocratie. Les traités constitutifs de l'euro, conjugués avec le refus de créer un véritable Etat européen puissant, capable de gérer sa monnaie comme les Etats-Unis ou la Russie gèrent la leur, emprisonnent les peuples européens dans des contraintes si serrées qu'ils n'ont plus le loisir, non seulement de décider de leur avenir, mais même d'en discuter.

Cela n'est évidemment pas le fait du hasard: «Que le peuple se disant souverain puisse décider  à sa guise, c'est ce que les puissances qui dominent la construction européenne ne veulent à aucun prix. Il ferait beau voir que le souverain décide contre les intérêts du capital » .

Lordon n'est évidement pas le premier à faire cette analyse, avec des arguments bien étudiés. Il s'inscrit dans la pensée de ceux qui dénoncent le Système. Nous en avons souvent traité ici. Présenté par ses adversaires comme le résultat d'un état d'esprit complotiste voyant le mal partout, ou accusant les autres de ses propres défaillances, le concept de Système peut de plus en plus être analysé comme la conjonction des intérêts financiers internationaux, des gouvernements au pouvoir grâce à leur argent, des oligarchies sociales qui dans tous les pays, y compris les plus pauvres, ont mis la main sur 90% des ressources mondiales, et finalement de la mediatocratie, ou pouvoir des médias au

Il est difficile, faute de pouvoir accéder aux sources qui permettraient d'étudier un peu scientifiquement ledit Système, de justifier de son existence et de son pouvoir réels. Les écrits et démonstrations de Frédéric Lordon y contribuent. C'est pourquoi il serait indispensable, avant et même après les élections européennes, de les connaître et les commenter.

Nous ne pensons pas pour notre part qu'il faudrait le suivre nécessairement dans toutes ses propositions, notamment celle de sortir de l'Euro-monnaie unique. Certaines de ses analyses pourraient aussi paraître un peu partiales. Pourquoi faire de l'Allemagne, et plus précisément du capitalisme allemand, la seule machine ayant compris qu'elle pouvait mettre toute l'Union européenne à son service ? Bien avant le capitalisme allemand se trouvent les intérêts financiers et industriels américains pour qui les institutions européennes ont toujours été et demeurent l'outil permettant de contrôler notre partie du monde. Pourquoi aussi ne pas incriminer le capitalisme financier français lui-même, profondément soumis à l'atlantisme?

Il n'empêche. Même si les opposants de principe au Système n'ont guère encore de solutions pratiques à proposer pour en sortir, hors de celles de l'extrême-droite qui nous y inféoderaient encore davantage, il faut lire et diffuser les propositions d'économistes tels que Fredéric Lordon , Jacques Sapir ou certains membres du groupe dit des Économistes Atterrés. Cela nous aiderait, bien qu'encore incapables de nous libérer de nos chaines, à ne pas mourir idiots, accablés par le poids de celles-ci.


Frédéric Lordon. Pages personnelles  http://www.fredericlordon.fr/

12/05/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire