Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Curieuse initiative de la France dans le Caucase

François Hollande a entamé dimanche 11 mai à Bakou une tournée de trois jours en Caucase du Sud. Après l'Azerbaïdjan, il se rendra lundi en Arménie puis mardi en Géorgie.

La France entend doper ses échanges économiques avec ces trois ex-Républiques soviétiques dont elle souhaite aussi encourager le rapprochement avec l'Union européenne. Il est accompagné de nombreux chefs d'entreprises.

Les jeunes Etats qu'il visitera entretiennent des relations complexes et parfois conflictuelles avec la Russie de Vladimir Poutine, qui s'agace de voir l'Union européenne les courtiser. François Hollande en est, dit-il, conscient et évitera de jeter de l'huile sur le feu, notamment en Géorgie, pays qui entend rejoindre l'Union mais aussi l'Otan. Selon son entourage, « Nous ne concevons pas le travail de rapprochement avec l'Union européenne comme un travail mené contre la Russie ».

On peut cependant s'étonner de la période choisie pour cette visite, ainsi que sur le choix des Etats traversés. Vue de l'extérieur, c'est-à-dire vue de l'ensemble du monde, y compris la France, cette longue tournée, dans une zone potentiellement conflictuelle, apparaitra soit comme une sorte de provocation à l'égard de Moscou, soit, ce qui ne sera pas meilleur, comme une mission télécommandée par Washington. Barack Obama et ses faucons ne peuvent pas pour le moment envoyer une nouvelle fois John Kerry et Victoria Nuland rappeler à l'ordre ces pays, comme ils l'on fait constamment en Ukraine.

Le fidèle Hollande fera très bien l'affaire.

11/05/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire