Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Perdre Alstom, perte irréparable

Notre ami Alain Cardon, professeur des Universités en Informatique, nous écrit ceci:

Ce qui est effarant dans cette politique présidentielle de soumission à la prédation financière étrangère est l'incapacité à comprendre ce qu'est la valeur du niveau de compétence mondiale d'Alstom, ce que sont ses brevets exceptionnels et l'extrême compétence de ses ingénieurs français en R&D, tout cela que l'on va perdre à jamais, définitivement, pour n'avoir strictement plus rien et en se sachant donc incapable de pouvoir recréer cette compétence.

Je me souviens de l'informatique en France dans les années 70 et 80 où nous étions des majeurs dans l'élite mondiale et nous avons été relégués comme des subalternes par des politiciens scientifiquement incultes. La France ne sait  plus faire aujourd'hui, et définitivement plus, ni un processeur, ni un ordinateur, ni un OS, et ne pourra plus jamais le refaire au niveau mondial tellement les élites étrangères avancent de façon continue et organisée.

Pourquoi ces hommes politiques de pouvoir sont-ils incapables de comprendre ce qu'est la  valeur exceptionnelle de l'accumulation de la recherche scientifique appliquée à des technologies majeures, ce qui est une accumulation à la fois de connaissances et de pouvoirs. Cela donne à la France sa puissance exceptionnelle. Sait-on que perdre Alstom est la perte définitive d'un domaine de compétence, une perte absolument définitive que l'on ne pourra plus jamais retrouver ?

Alain Cardon
02/05/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire