Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Sevran refuse le marché transatlantique TAFTA

La nouvelle n'avait à notre connaissance pas été diffusée par la presse « officielle », mais seulement par l'Humanité.

Au moment où les encouragements à signer ce traité se multiplient en France, malgré la domination américaine accrue qui en résultera, au moment aussi où le gouvernement, quand il lui arrive de sortir de son épais silence, dit tout et son contraire à ce sujet, l'exemple de Sevran devrait inspirer l'ensemble des villes de France. Y compris Paris et Lyon, dirigées par des équipes dites de gauche.

Ajoutons, puisque l'on en parle en ce moment, qu'avec ce Traité, le « patriotisme » de Arnaud Montebourg, se réveillant pour s'inquiéter un peu tard de la vente déjà bien engagée de 70% d'Alstom à General Electric, pourrait faire l'objet d'actions en dommages-intérêts devant les futures cours « transatlantiques » compétentes.

Merci à Clémentine Autain et ses amis politiques.

Vendredi 11 avril, le Conseil municipal de Sevran a adopté à une large majorité le vœu présenté par le groupe « Sevran Solidaire et Citoyen » (élus Front de gauche-PCF-PG Ensemble, écologistes et citoyens) pour que la ville de Sevran se déclare « zone hors partenariat transatlantique de commerce et d'investissement ».

Grâce à notre initiative, la ville de Sevran adresse un message fort au Gouvernement pour que la France interrompe ce cycle de négociations créant un vaste marché de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis. Ce pas de plus dans la concurrence libre et non faussée serait préjudiciable à notre modèle social et aux conditions de vie des Français : démantèlement des protections sociales et environnementales, dumping sur les salaires et les coûts, privatisations, attaques des Etats par les multinationales devant un tribunal d'arbitrage...

A l'approche de l'élection européenne du 25 mai, les citoyens sevranais disent « non » à l'Union européenne et à ses orientations austéritaires et antidémocratiques.

Nous sommes pleinement engagés pour construire un espace européen de progrès social et environnemental, de coopération entre les peuples et de participation des citoyens.



25/04/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire