Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Good bye G8, hello BRICS

Obama, suivi des chefs d'Etat européens, s'était cru très malin en décidant d'exclure la Russie du G8. Ceci au prétexte du rattachement de la Crimée à cette même Russie. Manifestement, ceci n'a pas produit plus d'effets sur la Russie qu'une simple piqure de moustique.
Aujourd'hui, ce n'est plus le G8, devenu G7, qui intéresse cette dernière. Elle découvre qu'elle n'a finalement rien à faire dans un club de prétendues « Grandes puissances » occidentales de plus en plus rongées par la crise, et s'isolant d'un monde qui est en train de se développer et s'organiser sans elles.

La Chine et la Russie sont dorénavant d'accord sur un point. Ce n'est plus le G7 qui compte et auquel il faut appartenir, mais le G20. Celui-ci comprend les nations émergentes ou déjà émergées qui n'ont pas l'intention de se laisser dicter les règles qui conviendraient le mieux aux Etats. La Chine vient de le faire comprendre à Washington. Barack Obama avait tenté d'obtenir du G20 qu'il exclue, lui aussi, la Russie. La Chine et d'autres émergents lui ont fait sèchement remarquer que le G20 n'était pas une propriété américaine. La Russie y a donc toute sa place.

Ce geste diplomatique fort de la Chine s'inscrit dans la constitution progressive du BRIC en force géostratégique organisée. Réunissant, outre la Russie, ces deux géants que sont la Chine et l'Inde (sans oublier le Brésil) cette organisation, n'en doutons pas, a l'intention de peser de plus en plus fort dans la conduite du monde. L'Amérique et l'Europe réunies, bien que disposant encore de PNB bien supérieurs, ne pourront longtemps s'opposer à des puissances qui rassemblent les 2/3 de la population mondiale et la moitié des terres habitables.

Plutôt que suivre, ou plutôt précéder, l'Amérique dans la voie de la perte d'influence, l'Europe devrait comme nous l'avons plusieurs fois exposé ici, se rapprocher sérieusement du BRIC. Par exemple en organisant une monnaie commune se substituant au dollar. Cependant, Jupiter aveugle ceux qu'il veut perdre. L'Europe, France en tête, conservent les yeux fixés sur Obama. Le tout récent voyage de celui-ci en Europe a été désolant d'aveuglement de la part des Européens.

Mais ce sujet est-il ce soir à l'ordre du jour en France? Une seule préoccupation domine, conquérir ou ne pas perdre des municipalités. Quel que soit le résultat du vote, on peut être certain qu'il occupera les hommes politiques et les médias pendant de longues semaines.

Note.
Voir sur la question du G7, ex G8, un article du journal chinois Global Times. Ce journal est, inutile de le souligner, pratiquement ignoré dans notre pays. Ah, le Guardian ou le New York Times !!
« West overreaching itself on Russia ». www.globaltimes.cn/content/850771.shtml#.Uzb8RIVYCvY

29/03/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
G8 > G7
04/04/2014 11:38:42 | Par : actual
Merci pour cette analyse. Bonne journée ! - http://www.actualnet.fr/
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire