Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Au secours, Voltaire, ils sont devenus fous

C'est le cri que doivent pousser les quelques « laics » en France, s'il en reste, en apprenant qu'un ministre française vient d'approuver le fait que le second lycée français au Qatar n'enseigne rien de contraire à la charia, que les filles y soient séparées des garçons et autres joyeusetés. Peut-être évitera-t-on que le proviseur de ce second lycée ne disparaisse (apparemment pour offense à l'islam) comme ce vient d'être le cas au premier lycée français, à Doha, dangereusement nommé Lycée Bonaparte.

Sans doute la volonté de se concilier l'appui de l'Emir du Qatar justifie-t-elle de telles démissions. Après tout, dira-t-on, si l'on ne veut pas respecter les moeurs d'un pays étranger, il ne faut pas y aller. Mais pourquoi avoir nommé cet établissement Lycée français? Pourquoi ne pas avoir inventé un terme comme Institut français islamique d'enseignement secondaire?

Les qataris escomptant trouver pour leurs enfants dans ce lycée un esprit ouvert, analogue à celui qu'ils connaissent en France, seront déçus. A l'inverse, les intérêts français cherchant à attirer les pétrodollars qataris et plus généralement ceux du Golfe pourront se rassurer. Voltaire n'ira pas là-bas faire campagne pour nos conceptions du monde.

31/01/2014
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Démenti des affaires étrangères
31/01/2014 17:06:23 | Par : JPB
Dans une déclaration du28 janvier 2014, le ministère des Affaires étrangères indique:
"Contrairement à une information de presse, l'accord relatif au lycée Voltaire de Doha, qui a été signé aujourd'hui, ne porte ni sur les cours de religion ni sur les questions de mixité".
Nous avions eu peur. Tant mieux si c'était sans raisons.

Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire