Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Coopération militaire européenne

La coopération entre pays européens dans le domaine de la défense (PESD ou politique européenne de sécurité et de défense) est à distinguer de la participation des pays européens membres de l'Otan à des actions visant, principalement sous parapluie américain, à ce qui est nommé défense de l'Europe. La première rassemble un certain nombre d'Etats européens qui, sans renoncer à leur souveraineté, et sans liens privilégiés (en principe) avec les Etats-Unis, décident pour des raisons de défense, mais aussi d'économies en matière de moyens, de joindre leurs forces.


Beaucoup évoquée, notamment à l'occasion du Conseil européen se tenant les 19 et 20 décembre à Bruxelles (cf http://www.european-council.europa.eu/council-meetings?meeting=257508dc-b1e7-4f58-914e-4bbaebf37e47&lang=fr) dont nous reparlerons, cette coopération européenne en matière de défense a eu beaucoup de mal à se concrétiser dans les dernières années. Ceci est une raison pour signaler un domaine dans lequel elle a produit des résultats intéressant, le transport aérien militaire.

Concrètement, il s'agit du Commandement de Transport aérien européen, ( European Air Transport Command ou EATC). Celui-ci, basé à Eindhoven rassemble la France, l'Allemagne et les pays du Bénélux. Il est commandé par le Gal français Pascal Valentin.

L'EATC, fondé en 2010 entre l'Allemagne et la France, a été rejoint depuis par la Belgique, la Hollande et le Luxembourg. Il travaille sur le principe du partage de véhicule employé dans le civil ou la mise en commun de moyens par certaines compagnie aériennes. On parle aussi du principe de « pooling and sharing » qui sera discuté lors du sommet Défense de Bruxelles..

Les puissances participantes cèdent à l'organisation le contrôle opérationnel sur leurs appareils, mais se réservent le droit de retirer éventuellement ceux qui leur seraient nécessaires en cas d'urgence nationale. Ainsi les pays ne se sentent pas « enfermés » dans un système supranational rigide, comme l'a souligné le Gal Valentin.

A la base d'Eindhoven, 170 personnels supervisent une flotte de plusieurs dizaines d'appareils stationnés dans leurs pays respectifs. Ils ont organisé en 2012 7.682 missions. 200 missions ont soutenu cette année l'intervention française au Mali.

On devine que l'EATC attend avec impatience la future arrivée de l'Airbus 400M. Il faudra ensuite résoudre le difficile problème des avions ravitailleurs.

L'entrée de l'Espagne, puis de l'Italie, du Royaume Uni et de la Pologne, ont été décidées ou envisagées pour l'avenir.

Il faut évidement souhaiter que cette coopération s'étende, touchant un plus grand nombre de pays et ne se limitant pas au transport aérien





16/12/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Sur la mutualisation
17/12/2013 10:41:15 | Par : P.R.
Il faut évidement souhaiter que cette coopération s'étende, touchant un plus grand nombre de pays et ne se limitant pas au transport aérien. Pourquoi pas.
Mais selon www.iris-france.org/docs/kfm_docs/docs/analyses-iris/2012-06-jp-maulny---defense-europenne.pdf
la mutualisation est engagée dans les trois directions ci-après qui concernent des sujets sensibles comme l'intégration de la filière missiles, les drones, les communications satellitaires,l'Intelligence/Surveillance/Reconnaissance, les munitions intelligentes,la défense anti‐missile. Ce qui va bien plus loin que le "partage de véhicule employé dans le civil ou la mise en commun de moyens parcertaines compagnie aériennes
Je n'ai trouvé aucun document ni même de piste établissant comment ces mutualisations s'organiseraient pour éviter d'être entraînées dans une perte d'indépendance non voulue.
Il semble donc que l'on s'engage dans cette voie en ayant déjà acté, par un traité et par un accord au niveau des ministres, qu'elle irait jusqu'à des sujets très sensibles sans en avoir défini les limites. Ce n'est pas prudent.
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire