Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La Chine bientôt première puissance spatiale

L'alunissage réussi du Chang'3 chinois, dit aussi Dragon, marque un très important succès pour le programme spatial chinois. Il s'agit du premier débarquement chinois sur une planète non terrestre. Par ailleurs, il s'est écoulé 36 ans depuis les derniers succès américains dans ce domaine.

L'atterisseur Chang'3 (image de composition)

De même que le lancement réussi de la première mission indienne vers Mars il y a quelques semaines, ce succès marque la volonté de ces deux grands pays pour mener des réalisations aussi ambitieuses sinon plus que celles des puissances spatiales historiques, Etats-Unis, Russie et Union européenne (ESA) . De plus, alors que ces dernières semblent bloquées tant par les difficultés économiques que par un manque d'enthousiasme (supposé) de leurs populations, la Chine et l'Inde échapperont, autant qu'il est aujourd'hui prévisible, à ces deux handicaps.

Concernant la Chine en particulier, les moyens budgétaires, humains et politiques ne semblent pas manquer, malgré les défis qu'elle doit relever par ailleurs. Autant que l'on puisse en juger, dans un pays où l'opinion publique ne s'exprime pas aussi librement qu'à l'Ouest, le soutien populaire paraît plus qu'acquis. Il frise l'enthousiasme; Tout se passe comme si les citoyens se consolaient de leurs difficultés actuelles par la perspective de l'avenir spatial glorieux que se prépare l'Empire du Milieu.

Nous avons plusieurs fois répété ici qu'il ne s'agissait pas d'illusions, mais de réalités solides. Dans l'immédiat, les investissement technologiques et scientifiques nécessaires à la conquête spatiale auront des retombées immédiates dans tous les autres domaines, qu'il s'agisse de la défense ou du civil. A moyen terme, des perspectives intéressantes se dévoileront, ne fut-ce que par l'exploitation éventuelle de ressources extra-terrestres. A plus long terme encore, dans un horizon de 20 à 30 ans, il sera possible d'envisager des implantations durables sur la Lune, Mars ou les satellites martiens. Sur la durée du siècle enfin, la plupart des prévisionnistes affirment que l'avenir de l'humanité se jouera dans l'espace. Il faudra en être ou se résoudre à des infériorités permanentes.

Aux Etats-Unis, de tels projets ne sont plus envisagés que par des multimillionaires ayant réussi à se doter des épargnes nécessaires en exploitant les situations monopolistiques que les consommateurs leur ont permis d'acquérir. Mais leur situation demeurera toujours fragiles. Les politiques spatiales à long terme ne peuvent être conduites que par de grands Etats, ou des coopérations interétatiques durables. Tout laisse penser que la situation politique en Chine, voire en Inde, sera suffisamment stable, dans les prochaines décennies, pour assurer le soutien nécessaire aux opérations extra-terrestres.

Nous ne pouvons pour notre part que déplorer une nouvelle fois l'absence de clairvoyance et de volonté caractérisant dans ce domaine tant l'Europe que la France. Les milieux informés ont célébré ces jours-ci la réussite d'une première géolocalisation faisant appel aux 4 premiers satellites Galiléo déployés. Ils auraient pu l'être depuis au moins 10 ans si l'Europe avait surmonté ses divisions dans ce projet comme dans beaucoup d'autres. Mais Galiléo ne deviendra opérationnel, avec les retombées de toutes sortes en découlant, que lorsque 10 satellites au moins seront en orbite. Faudra-t-il attendre 10 ans de plus pour que l'Europe réussisse cet exploit?

On lira ci-dessous un article du Dr Morris Jones, qui couvre pour le compte de l'Australie le développement des politiques spatiales asiatiques http://www.spacedaily.com/reports/The_Dragon_Has_Landed_999.html

 

14/12/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire