Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les Européens veulent rester aveugles face à la puissance de la NSA

Un article récent du NY Times décrit en termes précis ce qu'était et demeure l'omniprésente puissance de la NSA.
L'article est long. Mais il faut le lire en détail. Encore s'agit-il d'un article dans un grand média US, qui ne dit certainement pas tout. http://www.nytimes.com/2013/11/03/world/no-morsel-too-minuscule-for-all-consuming-nsa.html?hp&_r=0

Inutile de dire que les parlementaires et responsables politiques français ne s'en émeuvent pas. Ou bien ils n'ont pas la technicité suffisante pour comprendre les implications de tout cela. Ou bien, corrompus par l'atlantisme, ils préfèrent regarder ailleurs.

Les parlementaires européens, essentiellement allemands, qui se sont rendus récemment à Washington pour en discuter avec des homologues américians sont un peu moins naïfs. Mais rien ne concret ne ressortira pour autant de cette démarche.  Voir The Spiegel http://www.spiegel.de/international/germany/nsa-scandal-germany-seeks-spying-concessions-at-white-house-a-930975.html

La seule riposte possible aux intrusions américaines - au monitoring américain -  serait que l'Europe établisse un rideau de fer à la chinoise, et encore... A supposer qu'une telle décision soit prise, les moyens techniques permettant de le faire fonctionner efficacement n'existeraient pas.
04/11/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Des logiciels autonomes
06/11/2013 09:13:20 | Par : jpb
La question posée par les logiciels statistico-probabilistes utilisés par la NSA pour interpréter des milliards de big data n'est pas de savoir s'ils sont intelligents ou non. Il est qu'ils sont de plus en plus autonomes. Des décisions sont prises en permanence par ces logiciels, qu'il s'agisse du trading haute fréquence ou des tirs de drones.
Le sapiens, selon l'expression de Philippe Grasset, n'en est pas informé, ou après l'évènement.
Ces décisions ne visent pas seulement à identifier une cible, mais à construire un énorme réseau de liens qui la définissent en tous temps et en tous lieux- elle et ses différentes relations, comme des cibles.
Je rappelle que ces logiciels, totalement confidentiels, ont fait l'objet de dizaines de milliards de financement, auprès de la Silicon Valley et ailleurs.
Sur ces questions, voyez les livres de Alain Cardon disponibles sur mon site Automates Intelligents. Et encore, Alain n'en a que des points de vue universitaires, de plus en plus obsolètes d'ailleurs. Alain comme tous ses collègues du LIP6 et autres lieux, à reçu de nombreuses offres pour aller travailler au service de qui vous savez outre atlantique. Je ne sais pourquoi, mais il a toujours refusé. ...encore un pur... Ce n'a pas été le cas de plusieurs de ses thésards
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire