Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Ils nous prennent pour des c... mais nous en redemandons

La fureur devrait nous saisir à constater la servilité avec laquelle les hommes politiques français, les médias et finalement le quai d'Orsay ont avalé, en remerciant, le paquet de mensonges puant l'hypocrisie la plus méprisante par lequel Washington a tenté de sauver la NSA.


Obama a en effet expliqué que grâce à la NSA, le monde dit occidental venait d'échapper à un nouveau 11 septembre destiné à faire disparaître toutes ses ambassades au Moyen Orient et au delà. Cela aurait été Al Qaida, miraculeusement ressuscité de ses cendres, qui aurait accompli ce coup formidable. Et ce serait grâce à l'espionnage portant sur des milliards de personnes que la vaillante NSA aurait découvert le risque.

Notre ami Philippe Grasset, comme à son habitude, recense dans un article qu'il faut absolument lire http://www.dedefensa.org/article-a_couteaux_tir_s_06_08_2013.html les réactions indignées d'une grande partie de la presse internationale, y compris l'israélien DebkaFile, devant non seulement l'énormité du mensonge washingtonien mais aussi les risques que ce mensonge pourrait nous faire courir. En effet, si terroristes djihadistes il y avaient, ils ne pourraient que bénéficier d'un immense prestige, source de nouveaux recrutements, à constater la peur qu'ils inspirent à l'Occident tout entier.

Il fallait vraiment que les manipulateurs américains défenseurs envers et contre tout de la NSA nous aient pris pour des cons en faisant la supposition que nous marcherions comme un seul homme dans cette énorme manipulation. Mais leur pari a réussi. On a pu constater en effet que l'Europe toute entière a pris l'histoire au sérieux. Si Washington le disait, il fallait croire Washington les yeux fermés.

La France a pris la tête de la servilité, sans que cela suscite chez nous l'ombre d'un scepticisme et moins encore d'une indignation. On pourrait même croire que beaucoup de nos compatriotes en redemanderaient. Ils verraient peut-être avec faveur, sans l'avouer, que les manipulateurs américains montent un petit attentat bidon pour mettre en difficulté les rares libertaires qui se plaignent des débordements de la NSA et du Security State transatlantique.


06/08/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire