Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La honte de l'Europe

Pétition au président de la République concernant Edward Snowden 04.07.2013. Cette pétition est maintenue, même si depuis lors la question de l'accueil à Edward Snowden ait été réglée de façon négative, par un accord interétatique qui restera la honte de l'Europe

Monsieur le Président,

Les sous-signés, membres ou sympathisants du Parti Socialiste, souhaitent s'adresser à vous pour porter à votre connaissance leur voeu de voir la République Française protéger, sous les différentes formes imaginables, la vie, la liberté et l'autonomie du lanceur d'alerte Edward Snowden. Celui-ci,  en révélant ce que l'on  sait, a rendu aux citoyens de toutes les démocraties du monde le service de mesurer l'ampleur des
atteintes aux droits les plus élémentaires rendues possibles par la généralisation des réseaux numériques.

Dans un monde qui doute de plus en plus de ses propres valeurs, la défense d'Edward Snowden, assumée par vous, au nom de notre République, aurait, nous n'en doutons pas, un retentissement certain. Nous en abstenir serait faire injure à tous ceux de nos compatriotes,  vivants ou morts, célébrés dans nos écoles, qui surent en leur temps désobéir au pouvoir pour l'honneur de leur pays.

Avec l'espoir que vous voudrez bien prendre cette pétition en considération, nous vous prions de croire,Monsieur le Président, à l'expression de notre plus haute considération.

05/07/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 2
autre pétition
05/07/2013 21:39:34 | Par : JBB
Il est utile aussi de signer sur
http://www.change.org/fr/pétitions/offrons-l-asile-politique-en-france-au-lanceur-d-alerte-edward-snowden



Lettre ouverte de Pierre Tartakowsky, président de la LDH, adressée à François Hollande au sujet d'Edward Snowden
08/07/2013 11:32:49 | Par : JP

Monsieur le Président,

La Ligue des droits de l'Homme souhaite attirer votre attention sur la situation de M. Edward Snowden, à qui nous devons les révélations concernant l'existence d'un programme américain collectant des renseignements sur les serveurs de différentes sociétés exerçant dans le domaine de l'Internet.

Grâce au courage de M. Snowden, le monde a appris que la National Security Agency (ci-après « NSA ») et le Federal Bureau of Investigation (ci-après « FBI ») disposent d'un accès direct aux serveurs de neuf sociétés américaines exerçant dans le domaine de l'Internet, soit Microsoft (depuis 2007), Yahoo (depuis 2008), Google, Paltalk et Facebook (depuis 2009), Youtube et Skype (depuis 2010), AOL (depuis 2011) et, enfin, Apple (depuis 2012).

C'est grâce à sa détermination que nous avons appris l'espionnage systématique dont faisaient les frais les citoyens et les institutions de l'Union européenne via le programme Prism.

Vous avez eu à cette occasion des mots forts pour dénoncer ces pratiques et exiger qu'elles cessent immédiatement. De leur côté, les autorités américaines, ainsi d'ailleurs que les grands acteurs privés directement impliqués, ont multiplié des déclarations qui vont du déni à la banalisation pure et simple d'un système d'écoute généralisé initialement présenté comme exclusivement destiné à lutter contre le terrorisme.

Mais corrélativement à ces déclarations, les lanceurs d'alerte tels que M. Snowden sont incriminés, poursuivis et traités de façon infamante. Juan Ernesto Mendez, rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, a déclaré, concernant le soldat Bradley Manning, soupçonné d'avoir été l'informateur de Wikileaks, qu'il avait subi « un traitement cruel » en étant tenu à l'isolement pendant des mois au cours de sa détention préventive aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, M. Snowden est légitime à penser qu'il ne bénéficierait pas d'une justice sereine et équitable sur le territoire des Etats-Unis qu'il a préféré quitter. Il est aujourd'hui demandeur d'asile, comme défenseur des droits et lanceur d'alerte. La France s'honorerait en lui offrant l'accueil qu'il mérite à ce double titre.

C'est pourquoi nous vous demandons, Monsieur le Président, d'agir en ce sens en vous remerciant d'avance de l'attention portée à notre démarche et en vous assurant de l'expression de notre haute considération.

Pierre Tartakowsky
Président de la Ligue des droits de l'Homme

Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire