Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Mi-parcours pour la mission spatiale chinoise Shenzhou 10

La mission Shenzhou 10 est considérée par les experts comme un pas déterminant accompli par la Chine dans la direction de la Lune et ultérieurement vers Mars.

 Il s'agissait en fait plus modestement d'assurer une liaison avec la mini-station spatiale chinoise, déjà en orbite, baptisée Tiangong 1. Ce laboratoire spatial n'était pas occupé de façon permanente jusqu'à ce jour. Shenzhou 10 a permis d'y envoyer 3 cosmonautes dont une femme, pour une durée d'une quinzaine de jours. L'accostage et l'amarrage sont prévus sur deux modes: semi-automatique et manuel. Ce dernier qui est le plus complexe devrait être réalisé après le 20 juin, avant le retour final. Pour le moment, tout s'est bien passé et l'équipage semble en bonne forme. Ensuite aura lieu la ré-entrée, phase toujours périlleuse.

Certains observateurs s'étonnent du relatif silence officiel concernant cette mission, comparé avec l'extensive couverture assuré par les autorités à la mission précédente Shenzhou 9. Peut-être craint-on un relatif échec, qui serait très mal perçu par une opinion publique apparemment passionnée par les enjeux de la conquête spatiale. Le grand Nikita Kroutchev l'avait dit en son temps: « la poule ne doit pas chanter avant d'avoir pondu son oeuf ».

En ce qui nous concerne, nous ne pouvons que regretter le désintérêt de l'Europe pour de tels programmes, dont les coûts sont faibles comparés aux retombées, immédiates ou de long terme

Jean-Paul Baquiast 19/06/2013

19/06/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire