Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

PRISM-Syrie. La fuite en avant d'Obama

Pour faire oublier PRISM, Obama doit ressouder l'Amérique sous la main de fer du général Alexander

 Le monde entier a pu se rendre compte, à partir du montage vidéo organisé par Michal Rozeff, Obama versus Obama (voir http://www.lewrockwell.com/blog/lewrw/archives/139347.html ) comment le grand président de la grande République a été déstabilisé par la révélation du programme PRISM. A supposer qu'il n'ai pas monté lui-même tout ce dispositif, il l'a cautionné et ceci lui vaut certaines critiques, au moins provenant des libertariens de cette même grande République.

Mais Obama n'a pas tardé à retomber sur ces pieds, pour retrouver le ton martial du chef des armées qu'il est. Il affirme maintenant urbi et orbi que l'Amérique va livrer des armes aux rebelles syriens. Livrer des armes, si l'on veut que celles-ci soient d'un poids autre que symbolique, suppose un couloir d'exclusion aérienne, fut-il a minima. Ceci à son tour suppose de proche en proche une nouvelle guerre de type Afghanistan, dont il avait juré croix de bois croix de fer que l'Amérique ne voulait pas. De proche en proche toujours, cela pourrait supposer un affrontement majeur avec la Russie, voire pire.

Mais qu'importe. Pour faire oublier PRISM, il faut ressouder l'Amérique sous la main de fer du sémillant général Alexander, de l'U.S. Army, directeur de la NSA et chef du Cyber Command du Pentagone. Les bons Européens, après avoir avalisé PRISM, vont se retrouver tout heureux d'avaliser une guerre ouverte au Moyen-Orient. Certains diront que le Système, menacé d'un côté, se remet sur ses pieds d'un autre, quitte à s'engager dans une suite de chutes dont les citoyens innocents feront évidemment seuls les frais. Sur ce sujet, voir aussi un article sur Wired de notre vieil connaissance James Bamford http://www.wired.com/threatlevel/2013/06/general-keith-alexander-cyberwar/all/

Profitons-en de notre côté pour remercier et soutenir notre ami Philippe Grasset, responsable du site Dedefensa.org. Il a toujours fait un travail d'élucidation sans lequel nous-mêmes, mal informés et courant après les sources, serions incapables. Dans l'affaire PRISM, il ne dément pas sa réputation.

Pour défendre Edward Snowden qui a réveillé la presse par ses déclarations sur PRISM, vous pouvez signer le manifeste d'Avaaz :
https://secure.avaaz.org/fr/stop_prism_fr


14/06/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire