Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'implication insupportable de l'Eglise espagnole dans les élections aux Cortez

La presse européenne a relaté sans trop s'indigner les multiples manifestations par lesquelles l'Eglise Espagnole, amplement soutenue par le parti d'opposition (Parti Populaire), s'en est prise au bilan du gouvernement Zapatero.

Tout a été l'objet d'attaques virulentes, depuis la politique économique, celle à l'égard des régions, comme en ce qui concerne la place des femmes et les mœurs. L'Eglise a plusieurs fois fait descendre des foules dans la rue pour protester contre telle ou telle orientation.

Mais n'est-ce pas son droit, dira-t-on ? Elle ne force aucun citoyen à manifester s'il ne le veut pas.  Ne peut-elle, comme toute force morale et politique, s'exprimer sur la place publique ? La réponse est précisément que ce n'est pas le rôle de l'Eglise dans une démocratie parlementaire. Depuis longtemps, en France comme d'ailleurs  dans la plupart des pays européens (y compris en Grande Bretagne), on avait institutionnalisé la devise des rois de France : ce qui est à Rome est à Rome et ce qui est au Roi est au Roi. Autrement dit, ne vous mêlez pas des affaires de la République.

L'Eglise, surtout dans un pays aux mœurs encore très conservatrices comme l'Espagne, dispose de moyens de pression politiques considérables sur de très nombreuses catégories d'électeurs. Les socialistes n'ont pas l'équivalent ou, les auraient-ils, leur déontologie politique ne leur permettrait sans doute pas de les mettre en oeuvre. Les syndicats ouvriers n'interviennent pas directement, que je sache, dans les consultations électorales.

L'exemple donné par l'Eglise espagnole est dangereux. Que dirait-on si, en suivant cette voie, les imams espagnols faisaient défiler la population musulmane dans la rue en recommandant des votes « islamiques » ? Mais, direz-vous cela, viendra très vite et n'étonnera plus personne.

09/03/2008
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire