Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Mimétisme

L'enquête sur l'auteur de l'agression d'un militaire français à La Défense semble aboutir ce matin du 29 mai. Ce serait un jeune français musulman qui se serait radicalisé depuis quelques années et aurait décidé de passer à l'acte. Ils sont certainement nombreux, selon les juges anti-terroristes, qui se radicalisent mais cependant ne passent pas à l'acte. Pourquoi pas en ce cas ? On ne peut s'empêcher de penser que l'exemple de l'attentat mené à Londres quelques jours auparavant par deux britanniques nigérians affirmant avoir agi au nom d'Allah, fut un facteur déclenchant. Largement représenté et commenté par les médias, cet exemple avait toutes les chances de tomber ailleurs sur un esprit excité qui s'en est inspiré.

Le phénomène est bien connu. La contagion des images ou des propos ne date pas d'hier. Il est pratiquement impossible d'empêcher que ces mécanismes de mimétisme ne se répandent, avec l'extension non seulement de la télévision mais de l'internet. Certes, les autorités de police comme les responsables des médias doivent s'efforcer de limiter la publicité donnée à de tels faits. Mais dans un monde globalisé, il se trouvera toujours une source médiatique quelque part pour rechercher le sensationnel et refuser les contraintes.

Les images d'attentats et actes violents ne sont pas les seules. Elles se greffent sur un fonds permanent d'appels à la guerre prétendue sainte diffusés sur Internet à destination des musulmans par des imams et sites djihadistes situés aussi bien en Europe que dans le monde arabe. Les sites responsables sont largement financés par des pays du golfe persique inondés des pétro-dollars venus de l'Occident. Ces pays mènent à l'égard de celui-ci une double politique: rachat "amical" des industries stratégiques et soutien en sous-mains à un islam de combat et au terrorisme.

Que faire? Pour notre part, comme les lecteurs de notre revue Automates Intelligents le savent, nous avons depuis longtemps évoqué l'hypothèse selon laquelle la télévision et l'Internet seraient la face visible d'un vaste complexe ou système associant des ressources techniques en pleine expansion et des cerveaux humains restés soumis à des déterminismes anthropologiques beaucoup plus archaïques et, en tous cas, suffisamment profonds pour demeurer insensibles aux réglementations de police. Nous avons qualifié de tels systèmes d' « anthropotechniques ». Les appels à la guerre religieuse font partie de ces déterminismes ancestraux.

Belle affaire, direz-vous. Voici un mot de plus qui n'éclairera guère la chose. On peut être un peu plus optimiste. S'il existe dans des pays à l'esprit relativement ouvert, comme le sont les pays européens, des ressources pour étudier aussi scientifiquement que possible les phénomènes de mimétisme anthropotechnique, on peut espérer que ceci pourra compléter utilement la lutte indispensable contre les incitations au djihad proliférant désormais dans une partie du monde musulman.


29/05/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire