Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Obama: tout le contraire de l'Europe

Dans son discours sur l'Etat de l'Union, Barack Obama s'est engagé à promouvoir différentes mesures destinées à lutter contre la décroissance aux Etats-Unis, le tout principalement au bénéfice des classes moyennes. Nous sommes loin des mesures restrictives prônées par l'ensemble des pays européens. Ce décalage ne va pas aider l'Europe à rattraper son retard sur les Etats-Unis...surtout si, comme les Européens semblent sur le point de l'accepter, un grand accord de libre-échange transatlantique est décidé.

Obama s'en est d'abord pris aux coupes budgétaires drastiques demandées par le Congrès, Républicains mais aussi Démocrates, censées entrer en vigueur le 1er mars. Ce serait "vraiment une mauvaise idée", a-t-il dit en appelant les élus à adopter une "approche équilibrée". On peut faire le pari que le budget militaire ne sera pas touché de si tôt par les "séquestrations" qui le menaçaient.

"Nous n'avons pas besoin de plus d'Etat mais d'un Etat plus efficace, qui énonce des priorités et investisse dans une croissance aux bases larges". Parmi ces priorités, les infrastructures, les équipements industriels, les nouvelles énergies, la formation supérieure...

On ne sait ce que le Congrès décidera finalement. Mais encore fallait-il que le Président le dise. Avis aux Européens, François Hollande compris.
13/02/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire