Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Nouvelles de l'espace

Ces nouvelles, sélectionnées parmi d'autres, intéressent directement (ou indirectement) l'avenir spatial des pays membres de l'ESA

Astrium chef de file pour développer les futures Arianes
Jean-Paul Baquiast 04/02/2013

L'ESA a signé avec Astrium un contrat de 108 millions la qualifiant comme chef de file (prime contractor) pour le développement des futures Ariane 6 et Ariane 5 ME. Ce contrat fait suite à la décision prise en conseil des ministres de l'ESA le 20 novembre 2012.

Il s'agit d'une très bonne nouvelle. Le contrat permettra de définir les principales spécifications de ces deux modèles, dont la mise en oeuvre devrait garantir la présence d'Arianespace sur le marché pour au moins une décennie.

L'Ariane 6 dite PPE sera un lanceur modulaire avec une capacité d'emport en orbite géostationnaire atteignant 3 à 6,5 tonnes. L'Ariane 5 ME (Midlife Evolution) pourra être mise en oeuvre dans de court délais, afin de remplacer les actuelles Ariane 5, avec une capacité accrue de 20%, et aux mêmes coûts.

Astrium supervise un réseau de 550 entreprises européennes, dont un grand nombre de PME. Il s'agit d'un véritable succès européen, qui doit avouons-le mezzo voce beaucoup aux compétences de la France dans ce domaine


Qui est responsable de l'échec? Le lanceur ou la plateforme?
Jean-Paul Baquiast 03/02/2013

Cette question formulée en termes quasi policiers se pose à la suite de l'échec d'un lanceur russe, Zenith 3SL, qui devait mettre en orbite pour le compte de Boeing un satellite Intersat-27 destiné à compléter une gamme destinée à couvrir en émissions TV l'Amérique du Nord et l'Europe.

Le lancement avait été prévu à partir d'une plate-forme flottante fournie par la société Sea Launch. Cette plate-forme, baptisée Odyssée, avait été reconvertie de l'exploration pétrolière en mer du Nord. Sea Launch l'avait utilisée pour 35 mission depuis 1999, dont 2 échecs. La société venait juste de sortir d'une grave crise financière.

Le lanceur a plongé dans le Pacifique peu après son départ, manquant de peu la plate-forme. Les autorités russes, qui ont enregistré divers échecs ces derniers mois, ont tenu immédiatement à souligner que le premier étage du Zénith avait fonctionné normalement.

Certains observateurs imputent l'accident aux fortes vagues qui assaillaient la plate-forme au moment du départ. L'une d'elle aurait pu désorienté le système de navigation du lanceur. Raison de plus pour préférer les bases de lancement à terre. Vous avez dit Kourou?

 

04/02/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire