Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Le ministre de la défense français Le Drian

Les Français devraient être fiers de leur gouvernement et de leur armée. Malgré des provenances politiques parfois différentes, l'un et l'autre ont su retrouver ce qu'il faut bien appeler le génie français, qui manque tellement à l'Europe depuis que nous avions renoncé à y faire appel. Pour ne pas tous les citer, mentionnons seulement le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian, qui aux yeux de l'opinion a su incarner la renaissance de la France

Les soldats français et maliens ont pris ce jour lundi 20 janvier le contrôle des accès et de l'aéroport de la cité symbole de Tombouctou, dans le nord du Mali, occupée par des groupes islamistes armés. Les militaires ont opéré une manœuvre conjointe, terrestre et aérienne, avec le largage de parachutistes, pour contrôler les accès de Tombouctou, située à 900 km au nord-est de Bamako.

Qui ne connait en France Tombouctou, redécouverte par l'explorateur René Caillé en 1828. Il s'agit d'une capitale historique et religieuse commandant la boucle du Niger. Le fait d'avoir laissé des groupes islamistes fanatiques s'en emparer, brutaliser les populations, détruire des mausolées bien antérieurs à l'islam, ainsi que des manuscrits irremplaçables, démontrait au monde entier la capitulation de l'Europe face à la mise en place d'un Califat visant à s'étendre sur l'ensemble du Sahel. Aucun pays européen n'aurait échappé à ses assauts. Des milliers de jeunes en quête de combats suicidaires au service de psychismes détruits par la crise l'auraient rejoint.

Il s'en est fallu de peu pour que l'Europe n'entre dans ce mécanisme d'auto-effondrement, soutenu de l'extérieur par les Américains. Le général Ham, chef de l'Africacom, avait déjà beaucoup oeuvré, par ses manoeuvres tortueuses, pour détruire le gouvernement du Mali et encourager les groupes djihadistes sahéliens que l'Amérique prétend combattre. Quant à nos voisins européens et aux institutions de l'Union, ne pensant qu'à développer le libre-échange, sous la forme notamment du projet de Grand marché euroatlantique qui fait son chemin malgré l'opprobre suscité dans les esprits avertis, ils étaient prêts à vendre leur âme au diable.

Heureusement, in extremis, la France s'est réveillée. Les Français devraient être fiers de leur gouvernement et de leur armée. Malgré des provenances politiques parfois différentes, l'un et l'autre ont su retrouver ce qu'il faut bien appeler le génie français, qui manque tellement à l'Europe depuis que nous avions renoncé à y faire appel. Avec des moyens matériels dérisoires, ils ont su faire ce qu'en 10 ans et avec 50 fois plus de ressources, les Américains et l'Otan n'ont pas réussi à accomplir en Afghanistan.

Certes, rien n'est joué. On prédit à la France, y compris dans certains cercles français, diverses catastrophes, allant de l'enlisement à la ruine économique et budgétaire. Il faudra certes gérer l'après Tombouctou. Mais il n'y a pas de raison de ne pas faire confiance à ceux qui nous ont évité la honte. Plus immédiatement, dans un premier temps, il faudra doter nos forces, quelque soit le prix, des matériels notamment en matière de projection de forces qui leur manquent encore.

Quant à nos amis africains de tous pays, y compris ceux des tamasheks du désert qui n'auront pas été instrumentalisés par les pétro-dollars du golfe Persique et l'argent de la drogue, tout laisse espérer qu'ils pourront commencer à regarder la France et ses futures relations avec l'Afrique en faisant confiance à des sentiments plus constructifs que ceux de quelques politiciens à courte vue.

28/01/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 2
Petite anomalie
29/01/2013 12:36:24 | Par : Georges d'H.
On peut observer que la chaîne de commandement ne semble pas conforme aux usages de la Vème République, voire même à la Constitution. La chaîne normale est: Président de la République-Chef d'état-major des Armées. Le ministre de la défense devrait dans le dispositif se limiter à la préparation et la fourniture des moyens aux forces. En celà, il est le supérieur hiérarchique des chefs d'état-major des trois armées, mais pas du CEMA qui, lorsque les opérations sont engagées, ne relève que du P.R.

Très bien Le Drian
31/01/2013 10:15:31 | Par : Ungrandmuet
L'Etat-Major qui a trop souffert jusqu'à présent d'un PR intempestif et de ministres de la défense transparents ne se plaindra pas d'un Le Drian qui s'implique
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire