Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

L'Amérique va-t-elle attaquer la Chine à titre de première frappe préventive?

Depuis déjà plusieurs années, la Chine ne s'est pas cachée de construire un grand réseau de souterrains destinés à mettre à l'abri les armes atomiques dont elle s'est abondamment dotée. Le système est d'ailleurs désigné du terme de « grande muraille souterraine ». Ce point jusqu'à ces dernières semaines n'avait pas particulièrement inquiété les stratèges dits occidentaux. Chaque pays détenteurs d'une force atomique s'efforce de la protéger des ennemis potentiels, notamment pour éviter qu'elle ne soit détruite par une première frappe préventive.


Le thème est redevenu brutalement d'actualité à la suite de l'instruction donnée au STRATCOM (Strategic Command, ou commandement opérationnel des forces stratégiques) d'évaluer la “Grande Muraille Souterraine” de la Chine, d'après le titre d'un rapport de la Georgetown University du 11 septembre 2011 dirigé par Philip A. Karber et intitulé “Strategic Implications of China's Underground Great Wall”. Ce rapport datant déjà d'un an et passé pratiquement inaperçu a été brutalement porté à l'actualité par les arguments des services de renseignements justifiant l'instruction donnée au STRATCOM. La Chine dissimulerait dans ce réseau plus de 3.000 têtes nucléiares, alors que jusqu'ici le nombre de celles-ci n'était pas supposé dépasser quelques centaines. La Chine pourrait utiliser cet arsenal sous forme d'une frappe préventive, malgré l'engagement contraire. Des scénarios apocalyptiques ont circulé dans la presse, faisant état de plusieurs centaines de millions de morts américaines immédiates, les survivants n'échappant pas aux conséquences des destructions et de la radioactivité.

On peut douter de la capacité de la Chine d'envoyer en première frappe sur les Etats-Unis un nombre suffisant de missiles balistiques, sans provoquer en retour la destruction massive de ses centres urbains. Mais même si cela était le cas, l'Amérique devrait-elle décider de réagir préventivement, en déclenchant un cataclysme nucléaire? La menace souvent agitée à l'égard de l'URSS, n'a jamais heureusement été conduite à son terme. Il est à espérer que la raison continuerait à l'emporter, même chez les plus « faucons » des stratèges américains.

Différentes raisons cependant peuvent inquiéter. Si le lobby militaro-industriel américain, et plus généralement le système de domination militaro-économique imposé au monde perdait de son influence, ses représentants ne seraient-il pas tentés de la récupérer par des démarches quasi-suicidaires. Manifestement, la perspective des économies (« séquestrations ») qu'avait timidement envisagé Barack Obama aux dépends du budget militaire sera refusée. Jusqu'où ira ce refus?

Par ailleurs la perte de l''influence américaine au Moyen-Orient et en Europe, comme face à la Russie, justifie aux yeux de Washington un report de cette influence sur la zone pacifique. Ce report paraît souhaité par le nouveau gouvernement japonais et les alliées de l'Amérique dans la zone. Il entrainera nécessairement une radicalisation progressive des relations avec la Chine. Comment celle-ci réagira-t-elle, d'autant plus que des perspectives de conflits avec les Etats-Unis, fussent-ils larvés, pourraient permettre à la nouvelle équipe au pouvoir à Pékin de faire face à des oppositions internes croissantes.

Quoiqu'il en soit, face à ce durcissement de la posture américaine, il faut prévoir un rapprochement préventif entre la Russie et la Chine, deux membres influents du BRICS. Il est regrettable que l'Europe, continuant à soutenir sans discuter la mise en place sur son territoire du BMDE (réseau anti-missiles balistiques en Europe), ne manifeste aucune volonté de prendre ses distances avec d'éventuelles dérives nucléaires américaines, que ce soit en Europe ou en Asie.

16/01/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire