Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

L'irresponsabilité allemande

Il est triste, pour ceux qui rêvaient d'un couple franco-allemand servant de moteur à l'Europe en construction, de voir avec quelle désinvolture les Allemands s'enferment dans la seule gestion de leurs intérêts les plus matérialistes.


 En Allemagne, on présente volontiers les Français comme incapables de se gérer intelligemment, de travailler sérieusement, d'arriver à l'épaule des si sérieuses entreprises allemandes. On continue à se féliciter de voir les chiffres records de l'exportation, illustrés anecdotiquement par les « exploits » récents de Rolls Royce (marque devenue allemande) qui n'a jamais autant vendu de véhicules à 400.000 euros l'unité aux princes arabes du golfe.

Mais que survienne la tempête et l'Allemagne brille par son absence, disons même sa lâcheté. C'est la France qui seule mobilise ses moyens militaires et diplomatiques pour contrer l'offensive des djihaddistes au Mali et au Sahel. Ce sera elle seule qui versera le sang de ses soldats et dépensera les rares moyens militaires ayant échappé aux restrictions imposés par la gestion allemande de l'économie. Si les choses s'aggravaient encore, ce serait là encore la France qui mettrait au service de l'Europe, et donc de l'Allemagne, les moyens aériens, navals et terrestres dont elle dispose encore.

Que l'on ne dise pas que l'Allemagne n'a rien à craindre d'un Sahelistan qui se construirait à ses portes, des milliers de djihadistes qui en sortiraient pour mettre le feu à l'Europe. Elle serait la première à en souffrir. Alors, sa grasse auto-satisfaction ne durerait pas longtemps. La France s'est engagée pour sa défense, comme elle l'a fait pour celle des autres pays européens ayant quelque chose à voir avec l'Afrique. La Grande Bretagne, dont on se plait à déplorer le splendide isolement, l'a bien compris. Le premier Ministre Cameron n'a pas attendu pour prêter deux gros-porteurs de la RAF. Il a promis de faire mieux. Qu'il en soit remercié. Quant à l'Allemagne, abritée derrière l'indécision pathologique de Mrs Ashton et du Parlement européens, elle attend toujours pour décider ce qu'elle va faire. Les vrais Européens ne manqueront pas de s'en souvenir.

Les évènements actuels montrent bien qu'au delà des Roll-Royces et autres machines outils produites par l'Allemagne, la seule vraie grande puissance européenne, en ayant la vision et le courage, c'est plus que jamais la France.
15/01/2013
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire